Derniers articles

« Cyril Hanouna »

Brève méditation sur un champion de l’homophobie télévisuelle décomplexée
par Mathieu Magnaudeix
23 mai 2017

18 mai dernier dans l’émission télé « Touche pas à mon poste », l’animateur Cyril Hanouna s’est distingué par un canular d’une homophobie abjecte. En guise de réaction, pour exprimer notre écoeurement, nous reprenons ce texte parfait publié sur Facebook par Mathieu Magnaudeix. « Cyril Hanouna » c’est le mec que t’as détesté à l’école ou au collège. Tu l’as haï, le petit con qui t’humiliait à la récré, le décérébré qui riait de toi avec ses potes en te montrant du doigt, le mec au rictus qui t’appelait la "tapette" (...)

Lire la suite de « Cyril Hanouna »
  • Et si la nostalgie pouvait tuer ?

    Sur le cinéma et l’épidémie de sida

    par Stéphane Gérard 19 mai 2017

    Mercredi soir, j’ai accueilli le nouvel ouvrage d’Elisabeth Lebovici, Ce que le sida m’a fait, qui retrace l’histoire riche des liens entre art, activisme et l’épidémie de sida dans les années 1980 - 90, entre la France et les Etats-Unis. Cet ouvrage constitue le début d’une séquence française, un regard manquant cruellement sur cette production au croisement de l’histoire de l’art et de l’histoire politique, qui s’écrit pourtant depuis quelques années de l’autre côté de l’Atlantique. Cette sortie (...)

  • Comment apprendre à « parler bien » aux « jeunes du 93 »

    A propos d’un documentaire problématique

    par Philippe Blanchet 17 mai 2017

    Gros soutien médiatique pour le documentaire À Voix Haute. La Force de la Parole, présenté un peu partout comme plein de bonnes intentions à l’égard des « jeunes du 93 » qui vont vous impressionner, vous faire rire et pleurer, parce que quand on leur donne une bonne formation pour apprendre à « parler bien », ils/elles révèlent des capacités insoupçonnées... La formation, c’est la préparation au concours Eloquentia, créé par la coopérative Indigo en partenariat avec l’université Paris 8 (« Vincennes à St (...)

  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Deuxième partie)

    par Yeun l-y 15 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Première partie)

    par Yeun l-y 14 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Une justice qui leur ressemble

    Chronique du procès du policier Saboundjian

    par Fatima Zahra 9 mai 2017

    En mars 2017, le policier Saboundjian comparaissait devant la cour d’assise de Paris pour la mort d’Amine Bentounsi qu’il a tué d’une balle dans le dos. Le procès dont le déroulé nous avait laissé plein d’espoir s’est conclu par un verdict pour le moins sidérant. 21 avril 2012. Dans une rue de Noisy-le-Sec. Amine Bentounsi court. Il court pour échapper à la police, pour échapper à l’enfer carcéral où il a passé tant d’années de sa courte vie. Quand il trébuche, il se redresse et reprend sa course folle. À (...)

  • Je sais pourquoi je voterai contre Marine Le Pen

    Réflexions d’une castore arabe en colère

    par Bahia El Hamma 4 mai 2017

    Dimanche dernier, j’ai donné rendez-vous à des amies pour nous rendre collectivement à l’hommage à Brahim Bouarram, un marocain de 29 ans, père de deux enfants poussé dans la Seine par des skinheads qui participaient au défilé du Front National le 1 er mai 1995, dans l’entre deux tours des élections présidentielles... En attendant les retardataires nous prenons un café en terrasse quand déboule au coin de la rue, une voiture. En descendent plusieurs personnes oreillettes, en hyper-vigilance on se demande (...)

  • Le racisme comme système

    Rencontre le 5 mai autour du livre La mécanique raciste

    par Pierre Tevanian 2 mai 2017

    Une rencontre publique aura lieu ce vendredi 5 mai de 19h à 21h à la Librairie Petite Egypte à Paris avec Pierre Tevanian pour la parution de son livre La mécanique raciste. Tout le monde ou presque se dit antiraciste, pourtant les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La mécanique raciste met à nu, chiffres à l’appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de (...)

  • « je sais identifier un fasciste »

    Brighelli au Front : retour sur un ralliement

    par Renaud Cornand 30 avril 2017

    C’est officiel : Jean Paul Brighelli vient d’appeler à voter pour Marine Le Pen. L’occasion pour nous de republier ce court texte de Renaud Cornand, rédigé au lendemain Estivales du Front National les 17 et 18 septembre 2016 à Fréjus. Jean-Paul Brighelli y avait été invité pour parler éducation – aboutissement logique du parcours d’un individu dont de longue date les écrits, une fois gratté le vernis prétentieux du style littéraire, ne sont que racisme, sexisme et réaction. Les lignes qui suivent proposent (...)

  • Hommage à Brahim Bouarram

    Retour sur un crime raciste et son effacement

    par Pierre Tevanian 30 avril 2017

    Le lundi 1er mai 2017 de 11h à 12h, à Paris, au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a 22 ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent plus. (...)

  • « Avec moi (le 7 mai) »

    Réponses d’un castor à dix objections à propos du « vote barrage » 

    par Pierre Tevanian 29 avril 2017

    Les lignes qui suivent viennent d’un étonnement, d’un malaise et d’une inquiétude : alors qu’au soir du 21 avril 2002, avec un Le Pen pourtant bien plus bas, toute la gauche appelait immédiatement à un « vote barrage », des Verts à la LCR en passant par le PS, le PRG et le PCF (à l’exception donc de Lutte ouvrière), voici qu’aujourd’hui, avec un FN annoncé à 40% à quinze jours du second tour, le NPA et la France Insoumise rallient la grille d’analyse et le positionnement de Lutte ouvrière, en refusant (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...