Derniers articles

Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau

Quand Frédérique Calandra, Maire du Vingtième Arrondissement de Paris, censure, pour de très singulières raisons, un débat avec Rokhaya Diallo
par Collectif Les mots sont importants
18 juin 2018

La co-animatrice et responsable légale de notre collectif et du site lmsi.net , Sylvie Tissot, comparaîtra le mardi 19 juin 2018 à 13H30, à la 17ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, suite à une plainte pour diffamation déposée par Frédérique Calandra, Maire socialiste du vingtième arrondissement de Paris. Voici donc le texte incriminé, publié initialement le 23 février 2015. Si, comme nous, vous pensez qu’il n’a rien de diffamatoire, venez nombreuses et nombreux soutenir Sylvie Tissot, le (...)

Lire la suite de Frédérique et Rokhaya sont en bateau, Rokhaya tombe à l’eau
  • Quand Macron nous crache au visage

    Réflexions sur le génocide des Arméniens, la maison de Pierre Loti, le devoir de mémoire et les politiques du patrimoine

    par Pierre Tevanian 18 juin 2018

    Démantèlement du droit du travail, du service public, de tout l’Etat social. Liquidation du droit d’asile. La liste est longue des raisons de détester Emmanuel Macron et d’entrer, contre l’ensemble de sa politique, en résistance. Une nouvelle raison vient de s’y ajouter : la politique mémorielle du nouveau président, et la manière, plus précisément, dont il vient de cracher à la figure des Arméniens, les 1500000 qui furent massacrés, les rescapés et leurs descendants, dont une bonne part vit aujourd’hui en (...)

  • Procès / politique

    Calandra / 8 Mars Pour TouTEs : soutien à Cécil, Emmanuelle, Marcia, Sarah

    Le 19 juin prochain, Cécil, Emmanuelle, Marcia et Sarah, militant.e.s féministes du Collectif 8 Mars Pour TouTEs !, passeront en procès. Pourquoi ? Une plainte a été déposée pour diffamation en 2015 à l’encontre du collectif par la maire du XXème arrondissement de Paris, Frédérique Calandra, membre fondatrice du Printemps Républicain. Une cagnotte a pour objectif de permettre à ces quatre militant.e.s de payer leurs frais d’avocats et de justice. Pourquoi ce procès ? En 2015, Frédérique Calandra a (...)

  • À quoi sert « la victimisation » ?

    Quelques éclaircissements sur un concept piégé

    par Christophe Gaudier 9 juin 2018

    Parce que le mot victimisation n’en finit pas d’être utilisé, sur tout l’échiquier politique, pour stigmatiser presque toujours des mouvements sociaux ou politiques, ou simplement des attitudes individuelles de révolte ou de plainte contre une oppression, une humiliation, une infériorisation, parce que par exemple le magazine Le Point vient de placarder sur tous les kiosques une ahurissante couverture dénonçant le « Régime des plaintifs » , la « tyrannie des susceptibles » et la « victimisation à (...)

  • Oum Kalthoum et les deux compères

    Retour sur une méchante légende urbaine

    par Faysal Riad 30 mai 2018

    À l’heure où les murs de Paris se parent d’affiches pop représentant Oum Kalthoum, à l’occasion d’une exposition sur la musique arabe à la Philharmonie intitulée « Almusiqa, voix et musiques du monde arabe », une petite musique diffamatoire tenace continue d’arriver à nos oreilles. Elle est encore trop souvent reprise en chœur dans la presse et sur les ondes, et participe du discours assimilant culture arabe et antisémitisme... Les amateurs de musique arabe qui vivent en France sont souvent (...)

  • L’éducation nationale dans une impasse

    Retour sur une audience au rectorat du 22 mai 2018

    par Lydia Martins Viana 30 mai 2018

    Mère d’élève, Lydia Martins Viana revient ici sur une rencontre qui s’est tenue au rectorat de Créteil, suite à une demande des personnels en grève du Lycée Eugène Delacroix de Drancy (Seine-Saint Denis). Il y est question, plus précisément, de précarité, de pénurie de moyens, bref : de démission, de mépris, de promesse républicaine non tenue. L’Académie de Créteil se situe au 4 rue Georges Enesco. En réalité, la rue, coupée par une barrière et des pelouses, a tout de l’apparence d’une impasse. Je me retrouve (...)

  • Les obsessions de Franz-Olivier Giesbert

    Portrait d’un « phare dans la brume médiatique »

    par Sebastien Fontenelle 17 mai 2018

    Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les (...)

  • La langue, outil d’oppression et de libération

    Extrait d’un livre important de Samah Jabr : Derrière les fronts

    par Samah Jabr 7 mai 2018

    Pour beaucoup, le travail théorique, clinique et politique de Samah Jabr a été découvert en 2017 grâce au remarquable film d’Alexandra Dols, Derrière les fronts – un film qu’il faut absolument voir si ce n’est pas encore fait. Aujourd’hui parait sous le même titre, aux Editions Premiers Matins de Novembre, un livre tout aussi remarquable qui propose une sélection d’écrits de Samah Jabr traduits en français. Sous-titré Chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation, il aborde ce (...)

  • Le 1er mai , fête des travailleuSes ?

    Quand le « temps libre » des uns occulte le « travail domestique » des autres

    par Corinne Billard 1er mai 2018

    En 1889, le 1er mai devient une journée de mobilisation pour l’obtention des 8h de travail quotidien, revendication ouvrière de l’époque. Cette loi sera finalement votée le 23 avril 1919. Comme le réclamaient les syndicats, les ouvriers obtiendront un plus de "temps libre". Les ouvrières gagneront elles un peu de temps de corvée supplémentaire. Sur cette affiche du magazine satirique L’Assiette au Beurre, le dessinateur Jules Grandjouan évoque les "8h de travail, 8h de loisir et 8h de sommeil" que la (...)

  • Hommage à Brahim Bouarram

    Retour sur un crime raciste et son effacement

    par Pierre Tevanian 30 avril 2018

    Le mardi 1er mai 2018 de 11h à 12h, à Paris, au Pont du Carrousel (Paris, Métro Saint Michel), plusieurs associations appellent à un hommage à Brahim Bouarram, assassiné par noyade il y a 23 ans par un militant du Front national. Le texte qui suit est une réflexion à partir de cet assassinat et de son invisibilisation politique. Dédié à Brahim Bouarram et à toutes les victimes de crimes racistes, il se veut une contribution à la réflexion et à la lutte pour que de tels crimes ne se reproduisent plus. (...)

  • Expulse ton Collomb !

    Appel pour regarder les choses en face et les appeler par leur nom

    par Accueil de merde 30 avril 2018

    Composé d’abitant-e-s du nord-est de Paris solidaires des migrant-e-s, le collectif Accueil de merde a décidé de refuser les euphémisme et d’appeler les choses par leurs noms : « grilles de la honte » sous le métro aérien, « mobilier anti-exilé s » au milieu des trottoirs et sur les bouches d’aération, « accueil de merde » et maintenant cet autre constat : « le FN en marche ». Il lance maintenant un appel : « expulse ton Collomb » ! et invite chacun-e à créer son affiche #ExpulseTonCollomb ! Qui sommes nous (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...