Crapulerie sondagière

Quelques réflexions sur une enquête IFOP concernant la réforme des retraites, et son usage journalistique
par Pierre Tevanian
6 décembre 2019

La manipulation sondagière est un art en soi. Elle consiste en gros à faire de "l’opinion" une poupée ventriloque, qu’on peut faire parler à volonté, et dans le sens qui nous chante. À cet art de la question vague ou biaisée, et surtout de l’interprétation sans limites, il m’est souvent arrivé de consacrer des réflexions critiques. Un nouveau cas d’école se présente aujourd’hui avec un sondage IFOP (...)

lire la suite
  • Guide de survie pour presse servile

    Quelques réflexions sur une grève et son traitement médiatique

    par Pierre Tevanian 5 décembre 2019

    On savait déjà depuis quelques décennies, parce que quelques centaines d’éditocrates nous l’avaient répété quelques milliers de fois, que les grèves, en particulier celles des cheminots, étaient des « prises d’otages ». On s’y était fait. On s’y était habitué, au point même que la charge négative, sulfureuse, criminalisante du mot, avait fini par se dissiper mystérieusement. Il fallait donc aller un peu plus loin dans l’hyperbole et la criminalisation, et c’est ce que nous a proposé, dans son édition du 2 (...)

  • Jean-Francis et la Réforme

    Quelques réflexions sur un marchand de bonheur

    par Pierre Tevanian 5 décembre 2019

    Il n’y a certes là rien de nouveau. Depuis que le monde est monde, et depuis qu’existent des dominations, il existe des discours de légitimation qui viennent nier ou euphémiser la violence des dominants, tout en la présentant comme un mal nécessaire contre une violence bien plus radicale, bien plus fondamentale, bien plus sauvage, irrationnelle et menaçante : celle des dominé.e.s. Celle, plus exactement, des dominé.e.s qui n’ont pas la décence d’accepter humblement leur condition. C’est ainsi (...)

  • Écrire contre la canaille

    À propos des écrivains et de leur « douloureux problème » avec « le peuple »

    « Que l’humanité est une sale et dégoûtante engeance ! Que le peuple est stupide ! C’est une éternelle race d’esclaves qui ne peut vivre sans bât et sans joug. Aussi ne sera-ce pas pour lui que nous combattrons encore, mais pour notre idéal sacré. Qu’il crève donc de faim et de froid, ce peuple facile à tromper qui va bientôt se mettre à massacrer ses vrais amis ! » Ces mots de Leconte de Lisle sont l’un des nombreux exemples que donne Paul Lidsky dans son livre Les écrivains Français contre la Commune. Le (...)

  • Curieuse géolocalisation des « casseurs »

    Réfexions sur un stigmate

    par Francis Dupuis-Déri 2 décembre 2019

    Aux quatre coins de notre planète ronde, gronde la colère du peuple dans la rue. L’actualité est marquée par des manifestations et des émeutes au Chili, à Hongkong, en Irak, en Iran, au Liban et ailleurs. En France, on soulignait le 1er anniversaire du début du mouvement des Gilets jaunes. La turbulence reste ici très limitée, contrairement aux autres situations dans le monde où les foules affrontent la police et comptent leurs morts. Et pourtant.
    À lire les journaux comme Le Monde et même (...)

  • Controversé toi-même !

    Retour sur un cliché journalistique.

    par Sebastien Fontenelle, Sylvie Tissot 26 novembre 2019

    Ce dimanche 10 novembre 2019, nous quittons la marche contre l’islamophobie pour nous réchauffer dans un café. Sur un des écrans qui diffuse BFMTV, nous découvrons qu’il s’agissait en réalité d’une « manifestation controversée contre l’islamophobie ». Ah bon ?
    À vrai dire, cette présentation quelque peu biaisée ne nous surprend pas complètement. Car il y a des années que cet adjectif – « controversé » – est devenu une arme de disqualification massive. Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), (...)

  • Points Godwin et géométries variables

    Quelques mots encore sur l’affaire de l’étoile jaune

    par Pierre Tevanian 21 novembre 2019

    La manifestation antiraciste du 10 novembre 2019 a fait l’objet de nombreuses attaques, notamment à cause d’une étoile musulmane portée par certains manifestants, renvoyant trop explicitement à l’étoile jaune de sinistre mémoire. J’ai expliqué ailleurs pourquoi l’unanimité de cette indignation et sa véhémence me posaient problème, mais en y repensant, une question demeure.
    Une question demeure, quand je repense à cette manifestation, à ces quelques « étoiles jaunes » qu’on a pu y voir, et à ces raccourcis (...)

  • Sauver les œuvres pour mieux protéger les violeurs

    Réflexions critiques sur la nouvelle affaire Polanski, et sur l’usage assez intermittent, plutôt opportuniste et tout à fait orienté de la loi de séparation de l’homme et de l’oeuvre

    par François Atreyu 20 novembre 2019

    À mesure qu’elle se développe, l’ « affaire Polanski » tend de plus en plus à devenir un cas paradigmatique de la façon dont la dénégation des violences sexistes et sexuelles et l’impunité de leurs auteurs sont collectivement entretenues. Elle vient rappeler que les artistes jouissent de ce point de vue d’un traitement tout à fait exceptionnel qui prend racine dans le statut particulier accordé à leurs oeuvres.
    L’émergence de nouvelles accusations de viol à l’encontre du réalisateur américain, quelques (...)

  • La laïcité en péril

    Éxégèse d’un lapsus préfectoral

    par Pierre Tevanian 19 novembre 2019

    La scène tourne en boucle depuis quelques jours. Le préfet de Paris Didier Lallement, abondamment mis en cause pour sa gestion des manifestations de gilets jaunes, est interpellé sur place par une riveraine, qui lui déclare qu’elle est « gilet jaune ». Le préfet répond, tout à fait tranquillement : « Eh bien, nous ne sommes pas dans le même camp, Madame ». En dix petits mots, c’est tout un système qui se dévoile. Le roi est nu, et l’on s’aperçoit au passage qu’il n’est pas laïque...
    Je parle d’un vrai (...)

  • L’homme qui aimait les femmes

    Le collectif Les mots sont importants vous offre une (belle) leçon de solidarité masculine

    Le même personnage qui, avant hier, invitait les hommes à « violer leurs femmes ». Retour sur une déclaration, datant de 2011 cette fois-ci, et tout aussi sidérante. Sans commentaire à nouveau car cela s’en passe.
    « Dominique Strauss-Kahn aime les parties fines, la débauche. Il est libertin et c’est une manière d’aimer les femmes. »
    « Je me sens solidaire de Dominique Strauss-Kahn. »
    Alain Finkielkraut, Forum « Happy end pour l’amour », Lyon, 26 novembre (...)

  • Le cauchemar continue

    Présentation du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2, à Charleville-Mézières

    par Sebastien Fontenelle 15 novembre 2019

    Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1660