Accueil du site > De l’importance des mots > Distribution et redistribution de la parole

Distribution et redistribution de la parole

Dernier ajout : 17 mai.

Tous les articles de cette rubrique

  • Comment apprendre à « parler bien » aux « jeunes du 93 »

    A propos d’un documentaire problématique

    par Philippe Blanchet 17 mai 2017

    Gros soutien médiatique pour le documentaire À Voix Haute. La Force de la Parole, présenté un peu partout comme plein de bonnes intentions à l’égard des « jeunes du 93 » qui vont vous impressionner, vous faire rire et pleurer, parce que quand on leur donne une bonne formation pour apprendre à « parler bien », ils/elles révèlent des capacités insoupçonnées... La formation, c’est la préparation au concours Eloquentia, créé par la coopérative Indigo en partenariat avec l’université Paris 8 (« Vincennes à St (...)

  • Et qui t’es ?

    Quand la monopolisation du temps de parole par les dominants est justifiée au nom de... l’équité

    par Philippe Blanchet 5 avril 2017

    Les partis majoritaires ont voté au Parlement au printemps 2016 une loi modifiant la répartition du temps de parole lors des campagnes électorales, que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel est chargé d’appliquer . Au lieu d’une stricte égalité, la répartition est proportionnelle aux résultats des élections précédentes. Les partis dont les candidat-e-s ont obtenu le plus de voix ont d’autant plus la possibilité de donner de la voix. Et inversement... On voit tout de suite les effets que cela produit en (...)

  • Selon que vous serez...

    Lettre ouverte à Laurent Ruquier, à propos du traitement méprisant puis haineux réservé à Philippe Poutou

    par Souad Betka 5 avril 2017

    Selon que vous serez puissants ou misérable... Les masques sont tombés, je ne peux pas dire mieux. Monsieur Ruquier, Du dégoût et de la consternation. C’est ce que j’ai ressenti en voyant le mépris social et la condescendance dont vous avez fait preuve à l’égard de Philippe Poutou, candidat à l’élection présidentielle, lors de son passage dans l’émission On n’est pas couché du 1er avril 2017. Hélas, ce n’était pas une farce ! Un passage d’une rare violence qui, à en croire les réseaux sociaux, a (...)

  • Le Titanic

    Sur l’appropriation culturelle dans le « 9-3 »

    par Camilia 11 juin 2016

    Le jeudi 26 mai, au cours de la manifestation parisienne contre la Loi Travail, j’ai pu voir une banderole « le 93 répond au 49-3 » portée par 4 militantes de Saint-Denis, blanches, de classe moyenne / supérieure, et non issue des quartiers populaires. Plusieurs personnes des réseaux militants, et notamment de Nuit Debout de Saint-Denis, défilaient derrière cette banderole, entonnaient des slogans qui prenaient appui sur leur « appartenance au 9-3 ». A cette occasion, j’ai écrit un texte pour (...)

  • Créer, dominer

    Sur les femmes et la création artistique

    par Dinaïg Stall 21 mai 2016

    « J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. Et je commence par là pour que les choses soient claires : je ne m’excuse de rien, je ne viens pas me plaindre. » C’est sur ces mots que s’ouvre King Kong Théorie de Virginie Despentes (Paris, Grasset, 2006). Sa coutumière frontalité reste provocatrice, tant il est peu habituel que soit ainsi nommé (...)

  • Je n’ai rien dit

    Monsieur le militant, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps.

    par Habib Bae 24 janvier 2016

    A la faveur d’une lettre ouverte de quelques « anarchistes demandant [leur] déchéance de nationalité », on a pu se rappeler aux bons souvenirs de deux figures historiques de la contestation : Boris Vian et Martin Niemöller. Le premier y est furtivement invoqué de par la forme du texte, à savoir la « lettre ouverte au président de la République ». Le second, Martin Niemöller, est en revanche bruyamment cité. Il est en effet question de son poème « Quand ils sont venus chercher... » qui dénonçait la (...)

  • Ne pas voter : un acte ignoré mais majoritaire

    Réflexions sur l’invisibilité de l’abstention

    par Clément L 27 novembre 2015

    Beaucoup d’entre-nous peuvent se souvenir de phrases entendues en cours d’éducation civique, tout au long de notre parcours scolaire, telles que : « Voter c’est un droit, mais aussi un devoir » ou « il y a des gens qui se sont battus pour que l’on puisse voter » (ou qui sont morts, si l’on préfère la version plus tragique). Concernant les abstentionnistes, les médias montrent allègrement ces mauvais citoyens qui « préfèrent aller à la pêche que d’aller voter ». En avril 2015, le Président de l’Assemblée (...)

  • Tragédies syriennes

    Révolution volée et exil : un dossier présenté par le journal CQFD

    par Mathieu Léonard 1er novembre 2015

    Le texte qui suit présente le très recommandable dossier que propose le journal CQFD, en kiosque jusqu’au 5 novembre 2015. Donc, la photo du corps inerte du petit Aylan échoué sur une plage turque aura enfin fait prendre conscience aux gouvernements européens de l’urgence de la question des réfugiés syriens. Sauf que, si on ne peut nier l’émotion ou l’indignation qu’une image est capable de susciter, ce n’est pas rassurant d’imaginer que le « choc des photos » devienne un nouveau paramètre de gouvernance. (...)

  • Nous sommes les 100%

    A propos d’un sondage sur le harcèlement sexiste dans les transports en commun

    par Dorothée Billard 27 avril 2015

    Je n’avais pas le souvenir d’avoir déjà vu un sondage dont le résultat à une question posée soit 100%. – jusqu’à la semaine dernière, déclarée "semaine internationale contre le harcèlement de rue". À cette occasion, le "Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes" publie ce chiffre : 100% des utilisatrices de transports en commun interrogées ont subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle. À première vue, c’est bizarre : une question dont la réponse est la (...)

  • Le féminisme : pas de ça dans le 20ème arrondissement !

    Frédérique Calandra annule la projection d’un film et tous les débats organisés par son adjointe déléguée à l’égalité femmes/hommes

    Le 3 mars devait avoir lieu à la mairie du 20ème arrondissement un débat intitulé « Violence sexistes : pas de ça chez nous ? ». Apprenant la présence de Rokhaya Diallo, Frédérique Calandra a mis son véto en lui promettant de la « défoncer » si elle voulait débattre. Après avoir menacé Christine Delphy, qu’elle ne « connaît pas », de la « mettre dehors », la maire a finalement tenu ses promesses. Un moment épargnée par la foudre calandrienne, Christine Delphy subit donc le même sort. La projection du film « Je (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50