Accueil du site > Des livres importants

Des livres importants

Dernier ajout : 30 mai.

Tous les articles de cette rubrique

  • La politique sexuelle de la viande

    Traduction en français du livre classique de la féministe végétarienne Carol Adams

    par Sylvie Tissot 30 mai 2017

    Dans la préface de son livre, Carol Adams évoque les critiques qui lui sont régulièrement adressées en raison de son engagement dans le végétarisme : « Et les sans-abri ? Et les femmes battues ? » Car nous devrions d’abord nous occuper des êtres humains qui souffrent. « Un tel rétrécissement du champ de la compassion ne me déstabilise pas », écrit l’auteure. Et pour cause, Adams, née en 1951, a passé sa vie dans toutes sortes de combats : de l’ouverture à son domicile d’une ligne d’assistance téléphonique (...)

  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Deuxième partie)

    par Yeun l-y 15 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Première partie)

    par Yeun l-y 14 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Hommes, femmes et enfants qui ne voulaient que vivre

    Réflexions anti-héroïques à partir d’un grand petit livre de Pinar Selek

    par Pierre Tevanian 24 avril 2017

    Où il est question entre autres d’un million et demi de morts, beaucoup sans sépulture, et d’un autre million d’orphelins exilés, de quelques exilés de l’intérieur, de Turquie et d’ailleurs, de 1915 et de 2016, de catastrophe et de tragédie, de victimes et de héros, de survivance et de révolte, de peur et de colère, du mythe sublime et de ses méfaits, de l’humanité ordinaire et de son inaliénable dignité. "Les murmures des rebuts de l’épée prennent enfin voix et se transforment en cris." Rakel Dink Passé (...)

  • Les plus silencieuses

    Un souvenir important

    par Pınar Selek 24 avril 2017

    Nous sommes dans un collège d’Istanbul, peu après le coup d’Etat de 1980. On y chante, comme on le fera dans toutes les écoles jusqu’aux années 2000, tous les lundis matins et tous les vendredis après-midis, cet hymne nationaliste : « Heureux celui qui se dit turc ! » – et la formule est même inscrite au fronton de l’établissement. Fille d’un dissident emprisonné, Pınar Selek est en classe avec des dizaines d’adolescentes « obsédées par les marques », quelques filles d’intellectuels de gauche, deux Juives (...)

  • Un autre avenir

    Présentation du livre Figures de la révolution africaine

    par Saïd Bouamama 11 avril 2017

    Jomo Kenyatta, Aimé Césaire, Ruben Um Nyobè, Frantz Fanon, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Malcolm X, Mehdi Ben Barka, Amílcar Cabral, Thomas Sankara… Longtemps regardés avec dédain par ceux qui, au cours des trois dernières décennies, décrétèrent la mort du tiers-mondisme et le triomphe du néolibéralisme, ces noms reviennent aujourd’hui à l’ordre du jour. Avec l’atmosphère de révolte que l’on sent monter aux quatre coins du monde, ces figures majeures de la libération africaine suscitent un intérêt croissant (...)

  • Naissance de la bourgeoisie anglaise

    Classe, genre et espace dans un classique récemment traduit, Family Fortunes

    par Sylvie Tissot 30 mars 2017

    Près de trente ans après sa parution initiale, la traduction française de Family Fortunes donne enfin accès à cet ouvrage classique, qui analyse la genèse de la bourgeoisie anglaise entre 1780 et 1850. Cet ouvrage de Leonore Davidoff et Catherine Hall montre combien la construction de cette classe sociale est indissociable d’un processus de séparation entre espaces de résidence et lieux de travail, ainsi que d’une redéfinition des normes de la féminité et de la masculinité venant reléguer les femmes (...)

  • Violeur au-delà du périph’, séducteur en deçà

    Racisme et sexisme dans l’affaire DSK

    par Najate Zouggari 8 mars 2017

    "Parties fines", "libertinage", ces formules euphémisantes continuent d’avoir cours dans la presse à l’occasion de la couverture du procès de Dominique Strauss-Kahn et de 13 autres hommes accusés de proxénétisme aggravé. Dans cette affaire dite du Carlton comme dans celle du Sofitel à New York, c’est toujours l’abjecte violence, celle dont faisait preuve (et aimait faire preuve) Dominique Strauss-Kahn, qui est ainsi niée. Violence dont témoignent les prostituées, et à leur insu les camarades de DSK, (...)

  • À quoi sert l’histoire

    Hommage à Tzvetan Todorov, et plus précisément à l’un de ses livres, La fragilité du bien

    par Pierre Tevanian 7 février 2017

    Au milieu d’une oeuvre riche et généreuse sur la littérature et les questions sociales et politiques, en particulier sur les rapports passé / présent et identité / altérité, Tzvetan Todorov avait coordonné en 1999 un livre important dont le titre fait volontairement écho à La banalité du mal de Hannah Arendt : La fragilité du bien. Il s’agissait, pour le dire brièvement, de s’intéresser aux exceptions d’une règle qui est l’indifférence face à la persécution de l’autre, et la complicité active et passive face (...)

  • Sexualités féminines dans les séries françaises

    Préface de Geneviève Sellier à Sex and the Series de Iris Brey

    par Geneviève Sellier 29 juillet 2016

    Comment la sexualité féminine est-elle montrée dans les séries ? Quels sont les mots autorisés et les mots interdits pour en parler ? Comment les violences ou encore les sexualités queer sont-elles représentées ? Pour Iris Brey, c’est une véritable révolution télévisuelle qu’ont opérée certaines séries étasuniennes en mettant en scène la sexualité et le plaisir féminins. L’intérêt de son livre est d’attirer l’attention non pas sur les séries consacrées par les cinéphiles, et leurs habituels héros masculins. Elle (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80