Accueil > Des livres importants

Des livres importants

Dernier ajout : 22 octobre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Le cauchemar continue

    Présentation du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2, à Charleville-Mézières

    par Sebastien Fontenelle 15 novembre 2019

    Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les (...)

  • Et en plus, elles parlent !

    Les femmes voilées prennent la parole

    par Mona Chollet 22 octobre 2019

    Paru il y a une décennie, le recueil Les filles voilées parlent donne à un grand nombre de femmes portant le foulard la possibilité de passer du statut d’objet parlé au statut de sujet parlant. Le résultat est impressionnant, aussi bien par la manière dont il démolit les idées reçues sur « la » femme voilée que par le tableau sombre qu’il donne de la stigmatisation, des discriminations et des violences qui sont faites, en France, à des femmes qui dérogent à la norme vestimentaire dominante. Mona Chollet (...)

  • Une parole étouffée

    Présentation du livre Les filles voilées parlent, par ses auteur-e-s

    Pour la première fois en 2008, un livre a abordé la question du foulard en donnant à une pluralité de femmes qui le portent le statut de sujets et non d’objets. Les filles voilées parlent offre en effet un espace de parole conséquent (plus de 330 pages) à quarante-quatre lycéennes, étudiantes et jeunes femmes musulmanes portant le foulard, d’âges divers, de profils variés et vivant aux quatre coins de la France, en les laissant parler de ce qu’elles veulent, comme elles le veulent, sur le registre (...)

  • Les filles voilées parlent

    Présentation d’un livre salutaire

    Pour la première fois en 2008, un livre a abordé la question du foulard en donnant à une pluralité de femmes qui le portent le statut de sujets et non d’objets. Les filles voilées parlent offre en effet un espace de parole conséquent (plus de 330 pages) à quarante-quatre lycéennes, étudiantes et jeunes femmes musulmanes portant le foulard, d’âges divers, de profils variés et vivant aux quatre coins de la France, en les laissant parler de ce qu’elles veulent, comme elles le veulent, sur le registre (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Deuxième partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 7 octobre 2019

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé dimanche dernier en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Heureusement. Mais l’islamophobie d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – elle n’est pas d’ailleurs pas cantonnée à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, elle est largement partagée, dans des registres plus ou moins brutaux, par une grande partie de l’éditocratie. C’est ce que Sébastien (...)

  • Eric Zemmour ou le dissident omniprésent (Première partie)

    De la misogynie à l’islamophobie

    par Sebastien Fontenelle 7 octobre 2019

    L’appel à la haine la plus atroce et la plus déchaînée que LCI a relayé dimanche dernier en retransmettant l’intervention d’Eric Zemmour à la « Convention de la droite » a choqué. Heureusement. Mais l’islamophobie d’Eric Zemmour ne date pas d’hier – elle n’est pas d’ailleurs pas cantonnée à ce sinistre personnage. Comme beaucoup s’attachent depuis des années à le dénoncer, elle est largement partagée, dans des registres plus ou moins brutaux, par une grande partie de l’éditocratie. C’est ce que Sébastien (...)

  • Que veut dire « le privé est politique » ? (3)

    Amour, hétérosexualité et rapports de classe

    A partir du constat que le partage des tâches domestiques entre les hommes et les femmes n’existe pas, des féministes comme Christine Delphy et Diana Leonoard ont développé une véritable théorie de l’exploitation. Celle-ci ne sévit pas dans les usines mais dans les familles, elle ne repose pas sur le salariat mais sur un travail gratuit et invisible. C’est dans Familiar exploitation, un livre paru en Grande-Bretagne en 1992 et tout juste traduit en France sous le titre L’exploitation domestique, que (...)

  • Que veut dire « le privé est politique » ? (2)

    Amour, hétérosexualité et rapports de classe

    A partir du constat que le partage des tâches domestiques entre les hommes et les femmes n’existe pas, des féministes comme Christine Delphy et Diana Leonoard ont développé une véritable théorie de l’exploitation. Celle-ci ne sévit pas dans les usines mais dans les familles, elle ne repose pas sur le salariat mais sur un travail gratuit et invisible. C’est dans Familiar exploitation, un livre paru en Grande-Bretagne en 1992 et tout juste traduit en France sous le titre L’exploitation domestique, que (...)

  • Que veut dire « le privé est politique » ? (1)

    Amour, hétérosexualité et rapports de classe

    A partir du constat que le partage des tâches domestiques entre les hommes et les femmes n’existe pas, des féministes comme Christine Delphy et Diana Leonoard ont développé une véritable théorie de l’exploitation. Celle-ci ne sévit pas dans les usines mais dans les familles, elle ne repose pas sur le salariat mais sur un travail gratuit et invisible. C’est dans Familiar exploitation, un livre paru en Grande-Bretagne en 1992 et tout juste traduit en France sous le titre L’exploitation domestique, que (...)

  • L’homophobie vient-elle (vraiment, et seulement) d’en bas ?

    Partie 1 : L’homophobie comme faute de goût

    par Sylvie Tissot 26 juin 2019

    Il existe aujourd’hui une condamnation officielle de l’homophobie, et une politique de reconnaissance de l’homosexualité – à travers notamment la légalisation du mariage des couples de même sexe. Cette gayfriendliness institutionnelle résulte en bonne partie de la pression des mouvements sociaux, mais elle a aussi été entérinée et organisée à des fins de diversion – et de stigmatisation parfois explicite des « autres », présentés comme homophobes : les classes populaires, les minorités racisées et le « (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100