Accueil du site > Des mots importants

Des mots importants

Dernier ajout : 4 novembre.

Des mots importants proposera un Dictionnaire critique du discours politique : il s’agira, mot par mot, d’analyser les usages (et mésusages) politiques des mots récurrents dans le discours politique, dans les médias ou ailleurs.

Tous les articles de cette rubrique

  • Déprime lexicale

    Retour sur quelques batailles sémantiques gagnées par l’extrême-droite

    par CPPN 4 novembre 2018

    L’écoute des médias ces derniers jours a été particulièrement pénible tant elle rappelait à quel point l’extrême-droite et la droite avaient pris l’avantage dans la bataille du langage... Dans les années 90, le FN a commencé à refuser le qualificatif « d’extrême droite » pour le désigner et reprenait systématiquement les journalistes qui, en interview, utilisaient ce qualificatif. Ado à l’époque, ça m’avait amusé : le FN est objectivement d’extrême droite, pour qui se prennent-ils pour croire qu’ils peuvent (...)

  • Calandra censure

    (mais-ce-n’est-pas-une-question-de-personne !)

    Le 2 octobre dernier, le tribunal a décidé de « renvoyer des fins de poursuite » Sylvie Tissot et Rokhaya Diallo, attaquées par Frédérique Calandra, maire du 20ème arrondissement, pour diffamation. Les trois années de procédure, longues et coûteuses (pour les inculpées), qui ont suivi le dépôt de la plainte en 2015 se soldent donc par une relaxe, accompagnée d’une condamnation des quatre autres militant-e-s féministes, elles aussi poursuivies. Nous profitons de ce jugement pour remercier tous ceux et toutes (...)

  • Après plusieurs décennies de luttes immigrées, anticoloniales, antiracistes, féministes, trans et homosexuelles, un dogme inébranlable continue de structurer la pensée politique de la majeure partie de la gauche française, qu’elle soit libérale, marxiste ou libertaire : l’idée selon laquelle les luttes antiracistes, antisexistes et anti-homophobes sont au fond « sociétales » plutôt que sociales, « identitaires » plutôt qu’égalitaires, qu’elles sont un luxe de riches et qu’elles ont même une fâcheuse (...)

  • Loi du marché et discrimination (Première partie)

    Le libéralisme économique fonde la liberté de discriminer

    par Danièle Lochak 30 septembre 2018

    « De fait, l’antiracisme est devenu essentiel au capitalisme contemporain. Imaginez que vous cherchiez quelqu’un pour prendre la tête du service des ventes de votre entreprise et que vous deviez choisir entre un hétéro blanc et une lesbienne noire. Imaginez aussi que la lesbienne noire est plus compétente que l’hétéro blanc. Eh bien le racisme, le sexisme et l’homophobie vous souffleront de choisir l’hétéro blanc tandis que le capitalisme vous dictera de prendre la femme noire. ». Ainsi (ose) parle(r) (...)

  • Loi du marché et discrimination (Deuxième partie)

    La loi du marché pousse irrésistiblement à la discrimination

    par Danièle Lochak 30 septembre 2018

    « De fait, l’antiracisme est devenu essentiel au capitalisme contemporain. Imaginez que vous cherchiez quelqu’un pour prendre la tête du service des ventes de votre entreprise et que vous deviez choisir entre un hétéro blanc et une lesbienne noire. Imaginez aussi que la lesbienne noire est plus compétente que l’hétéro blanc. Eh bien le racisme, le sexisme et l’homophobie vous souffleront de choisir l’hétéro blanc tandis que le capitalisme vous dictera de prendre la femme noire. ». Ainsi (ose) parle(r) (...)

  • Loi du marché et discrimination (Troisième partie)

    Peut-on échapper à la « loi d’airain » du marché ?

    par Danièle Lochak 30 septembre 2018

    « De fait, l’antiracisme est devenu essentiel au capitalisme contemporain. Imaginez que vous cherchiez quelqu’un pour prendre la tête du service des ventes de votre entreprise et que vous deviez choisir entre un hétéro blanc et une lesbienne noire. Imaginez aussi que la lesbienne noire est plus compétente que l’hétéro blanc. Eh bien le racisme, le sexisme et l’homophobie vous souffleront de choisir l’hétéro blanc tandis que le capitalisme vous dictera de prendre la femme noire. ». Ainsi (ose) parle(r) (...)

  • La couleur de peau, les origines : ce n’est pas la race !

    argumentaire contre la réécriture de l’article 1 de la constitution

    par Collectif 11 juillet 2018

    Le projet de révision constitutionnelle actuellement en cours a vu réapparaître une revendication déjà portée en 2013 par une proposition de loi : la suppression de la notion de race du texte de la Constitution du 4 Octobre 1958. Le texte qui suit, co-signé par Fatima Ali, Zahra Ali, Hourya Bentouhami, Souad Lamrani, Laurence Meyer, Mathias Möschel, Emilia Roig, Françoise Vergès et Lionel Zevounou, revient en détail sur les raisons juridiques, politiques, épistémologiques qui font de cette suppression (...)

  • Un îlot de pauvreté dans un océan de misère

    Réflexions sur l’œuvre négative du colonialisme français à Mayotte

    par Saïd Bouamama 6 juillet 2018

    L’idée que le colonialisme est une affaire du passé est fréquente dans le débat médiatique et politique. Des polémiques peuvent surgir sur « l’œuvre positive » ou au contraire sur le caractère de « crime contre l’humanité » de ce colonialisme, mais elles concernent des séquences historiques du passé. Le mouvement social qui a secoué Mayotte à partir de mars 2018 rappelle que le colonialisme français est encore une réalité contemporaine. Rappelons que sur les 17 « territoires non autonomes » c’est-à-dire que (...)

  • La violence est-elle politique ?

    Partie 3 : Why She Doesn’t Give a Fuck About Your Insurrection.

    par Francis Dupuis-Déri 3 juillet 2018

    Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ? Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la (...)

  • La violence est-elle politique ?

    Partie 2 : L’apport de Peter Gelderloos

    par Francis Dupuis-Déri 2 juillet 2018

    Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ? Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...