Accueil du site > Appels, hommages et fictions > Hommages

Hommages

Dernier ajout : 25 février.

Tous les articles de cette rubrique

  • A toutes les prisonnières

    Hommage à Barbara, et pas seulement

    par Sarah Ben 25 février 2017

    J’ai envie d’écrire un petit truc sur Barbara. 2017, 20 ans de sa mort. Elle est partie un 24 novembre, on est le 24 janvier et y’a déjà le Figaro, Paris Match, France 2 qui ont sorti des petits résumés de sa vie, son œuvre. Et puis y’a Depardieu qui va faire un tour de chant en reprenant ses mots… Et tout ça est plein d’hommes, et tout ça m’énerve. J’étais au lycée quand elle a tiré sa dernière révérence, je me souviens que j’avais hésité à sécher les cours pour aller marcher derrière son cercueil. Cette (...)

  • Ma Chère Mélinée

    Une lettre importante

    par Missak Manouchian 21 février 2017

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée. Ma Chère Mélinée, ma petite (...)

  • Juliet Berto

    Portrait chinois d’une Chinoise, paraît-il mangeuse de frites

    par Pierre Tevanian 16 janvier 2017

    Juliet Berto, disparue il y a maintenant de longues années, aurait aujourd’hui soixante-dix ans. Le texte qui suit rend hommage à une artiste unique. En une cinquantaine de films comme actrice et trois réalisations plus quelques courts-métrages et documentaires, Juliet Berto a accumulé sur un seul visage et un seul corps, à leur plus haute intensité, la douceur et la puissance burlesque d’Anna Karina, l’inquiétude, la gravité et la sensualité de Maria Schneider, l’implacable dureté des années 60 et 70 (...)

  • Hamida Ben Sadia

    Hommage à une militante

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 30 octobre 2016

    Sept ans après, son énergie, sa clairvoyance, sa droiture nous manquent plus que jamais. En souvenir et en hommage à une soeur de lutte, nous republions ces lignes qui furent écrites le jour de sa disparition. Lorsqu’elle prenait la parole, lors des nombreux meetings et manifestations qui ont rythmé sa vie politique, que ce soit, dernièrement, contre la loi anti-voile, contre le Traité européen, contre la répression des émeutiers de 2005 ou pour les sans-papiers, Hamida Ben Sadia en appelait souvent (...)

  • Save the babies, save the babies (Quatrième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 30 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • Save the babies, save the babies (Troisième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 23 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • Save the babies, save the babies (Deuxième partie)

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 16 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même temps et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • Save The Babies, Save The Babies

    L’Evangile de Marvin & John

    par Pierre Tevanian 9 septembre 2016

    Avant de connaître, à peu près en même moment et au même âge, le même destin atroce, tragique au sens exact du terme (assassinés par un être censé les aimer : John Lennon abattu par un fan, Marvin Gaye par son propre père), leur vie et leur oeuvre est pleine d’autres ressemblances, troublantes et belles. C’est de ces ressemblances que je voudrais parler, et surtout d’un moment particulier qui a enfanté, entre décembre 1970 et septembre 1971, deux oeuvres merveilleuses, extrêmement singulières, (...)

  • La ballade de John et Yoko

    Propos élégiaque pour une étoile du rock’n’roll et pour son démon avant-gardiste en minijupe

    par Pierre Tevanian 8 décembre 2015

    Yoko Ono est une artiste, elle a une œuvre de plasticienne et de musicienne avant, pendant et après John Lennon, qui pourrait en tant que telle justifier un texte – je me contenterai, parce que je connais mieux les ritournelles que les galeries d’art, de dire qu’elle préfigure Björk, Tom Tom Club, Cocorosie, M.I.A. et les B 52’s, et de citer son joyeux hymne féministe Sisters Oh Sisters . Mais puisque c’est Lennon qui manque, puisque c’est sa mort que nous commémorons, les lignes qui suivent ne (...)

  • À Rosa Parks

    Hommage d’une couturière

    par Lila Benzid-Basset 24 octobre 2015

    Il y a aujourd’hui dix ans, le 24 octobre 2005, disparaissait Rosa Parks. Nous avions alors publié cet hommage, qui mérite amplement d’être relu, comme Rosa Parks mérite d’être, éternellement, honorée. Jusqu’à la marche pour l’égalité de 1983 en France, nous étions des milliers de filles d’immigrés à avoir été acculées à couture, couture seulement, bien que nos rêves d’être grandes étaient les mêmes que ceux de nos petites voisines de classes... Nous nous rêvions maîtresses d’école nous aussi, nous nous rêvions (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40