Accueil du site > Des livres importants > La création des identités nationales. Europe XVIIIè-XXè siècle.

La création des identités nationales. Europe XVIIIè-XXè siècle.

Un livre d’Anne-Marie Thiesse

par Sylvie Tissot
décembre 2000

Les nations européennes ne datent pas de la nuit des temps, mais sont au contraire des créations très récentes. Ce qui fait les identités nationales - les ancêtres fondateurs, l’histoire, les héros, la langue, les monuments et le folkore - est inventé en fait au XVIIIè et au XIXè siècle. Ce que Anne-Marie Thiesse veut nous faire comprendre dans ce livre, c’est que la naissance d’une nation correspond au moment où des individus, assez nombreux, déclarent qu’elle existe, et surtout, entreprennent de le prouver. Pour cela, ils vont chercher dans le patrimoine historique de quoi fonder la culture nationale. Cette quête implique nécessairement des choix : quels ancêtres vont pouvoir faire figure d’ascendants commmuns aux Auvergats et aux Normands, les Francs ou les Gaulois ? Comment va-t-on pouvoir exhumer, pour la jeune nation écossaisse, l’épopée nordique qui égale le prestigieux modèle homérique ? C’est en cela que l’on peut parler d’une création, ce qui va à l’encontre de toutes les conceptions essentialistes, qui voient dans la nation un patrimoine commmun et transmis intact depuis des millénaires.

La création des nations, comme le développement du capitalisme industriel, marque l’entrée de l’Europe dans la modernité. Or en même temps, la nation fonde sa légitimité sur le culte de la tradition, et plus particulièrement d’une culture rurale mythique et de tout son folklore. L’auteur souligne bien que c’est dans ce paradoxe que réside la fragilité des Etats-nations du XXè siècle. Les régimes totalitaires vont profiter de cette difficulté à dire positivement la modernité, en annonçant, eux, la construction d’un monde et d’un homme nouveaux.

L’approche dite constructionniste de l’histoire (qui consiste à faire la genèse des institutions ou des catégories) est désormais répandue dans la discipline. L’intérêt de cet ouvrage est de nous proposer une approche synthétique des constructions nationales en Europe.

Sylvie Tissot

Le livre d’Anne-Marie Thiesse est publié aux éditions du Seuil, 1999

Compte-rendu paru dans le bulletin critique du livre en Français.