Accueil > Études de cas > Politiques sécuritaires et antisécuritaires

Politiques sécuritaires et antisécuritaires

Dernier ajout : 9 mai 2017.

Tous les articles de cette rubrique

  • Parlons laxisme

    Retour sur un acquittement scandaleux

    par Pierre Tevanian 22 mars 2020

    Nous devions fêter le 20 mars 2020 les 20 ans du site « Les mots sont importants », avec la présentation en librairie du recueil Mots et maux d’une décennie paru aux éditions Cambourakis. Confinés, et solidaires avec ceux et celles qui ne peuvent pas l’être, en colère contre ceux qui se sont attelés consciemment et systématiquement à détruire le système public hospitalier ces dernières années, nous avons décidé de célébrer autrement cet anniversaire, en proposant à partir de ce 20 mars une anthologie (...)

  • Une justice qui leur ressemble

    Chronique du procès du policier Saboundjian

    par Fatima Zahra 9 mai 2017

    En mars 2017, le policier Saboundjian comparaissait devant la cour d’assise de Paris pour la mort d’Amine Bentounsi qu’il a tué d’une balle dans le dos. Le procès dont le déroulé nous avait laissé plein d’espoir s’est conclu par un verdict pour le moins sidérant.
    21 avril 2012. Dans une rue de Noisy-le-Sec. Amine Bentounsi court. Il court pour échapper à la police, pour échapper à l’enfer carcéral où il a passé tant d’années de sa courte vie. Quand il trébuche, il se redresse et reprend sa course folle. À (...)

  • Il faut créer un véritable rapport de forces

    Entretien avec Amal Bentounsi, à propos de la mise à mort de son frère Amine Bentounsi

    Ce lundi 6 mars 2017 s’ouvrira, pour cinq jours le procès en Appel du policier Damien Saboundjian, qui a tué Amine Bentounsi le 21 avril 2012, d’une balle dans le dos. En guise d’appel à venir soutenir les proches de la victime lors des audiences, nous reproduisons l’entretien réalisé par le Collectif Angles Morts il y a un peu plus d’un an pour le livre collectif Permis de tuer, consacré à la lutte contre l’impunité des homicides policiers. Dans cet entretien, Amal Bentounsi, en compagnie de Nordine (...)

  • Communiqué de la famille d’Adama

    Suite à la manifestation du 30 juillet 2016

    Adama Traoré, 24 ans, est mort dans des conditions plus que suspectes entre les mains de la gendarmerie, le mardi 19 juillet. Alors que la famille du défunt vient de déposer plainte pour dissimulation de preuves, nous republions un communiqué concernant la manifestation pour la vérité et la justice qui a eu lieu samedi 30 juillet.
    Nassée au bout d’à peine quelques dizaines de mètres, la marche pour Adama n’a pas eu lieu mais au delà des interrogations multiples, c’est avant tout la solidarité que (...)

  • Black Verdun

    La police de l’identité nationale

    Tout commence par un concert gratuit, organisé à l’occasion des commémorations de la bataille de Verdun. Le spectacle devait être donné par une vedette du moment – Black M, rappeur aux 600 000 exemplaires vendus pour un album grand public, « Les yeux plus gros que le monde », dont la pochette fait un clin d’œil à Michael Jackson.
    Populaire en France, les chansons de Black M le sont bel et bien auprès de Français·e·s. Pourtant, entre intimidation racistes et lâchetés politiques, un procès en extériorité à (...)

  • Justice à deux vitesses

    À propos d’un non-lieu incompréhensible

    Le texte qui suit vient d’être rédigé par le collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri, après une incompréhensible et injustifiable décision de non-lieu définitif rendue par la Cour de Cassation.
    Mardi 16 février, la Cour de cassation a décidé de valider le non-lieu, dans l’affaire Ali Ziri, prononcé par la Cour de Rennes en décembre 2014, contrairement à sa première décision du 18 février 2014, où elle avait cassé le non-lieu confirmé par la Cour d’appel de Versailles.
    Cette décision est incompréhensible, (...)

  • la première des libertés ?

    Réflexions sur la décadence sécuritaire

    Comment la « tolérance zéro », d’importation américaine, s’est-elle imposée dans la pratique judiciaire française ? Comment l’idéologie techno-sécuritaire a-t-elle remplacé la notion du juste par celle du rendement chiffré de la justice ? Pourquoi le nouveau système pénal doit-il développer des cycles de plus en plus courts pour ramener dans les filets judiciaires – en « temps réel » – les inscrits dans les fichiers de suspects ? Comment en arrive-t-on à punir des infractions qui n’existent pas, comme les (...)

  • Ce que les attentats nous font et ce que nous en faisons

    Réflexions sur la semaine de l’après 13 novembre 2015

    par Clément L 21 novembre 2015

    Ce 17 novembre, dans le lycée dans lequel je travaille, un gosse d’une quinzaine d’année est entré à la vie scolaire, le regard grave, la mine complètement défaite. Il est d’abord resté silencieux un long moment. Puis, en sanglotant, il a fait référence aux attentats et a alors prononcé cette phrase : « Je ne rêve que d’une seule chose, c’est de tous les exterminer » …
    Ce gosse n’a pas de proches qui sont morts dans l’attentat. Il vit à plus de 300 kilomètres de Paris, dans une ville de taille modeste où l’on (...)

  • Qui est en « insécurité » ?

    Le discours des Blancs pendant les manifestations de Baltimore.

    par Mahroh Jahangiri, 13 mai 2015

    C’est peut-être un détail par rapport à l’ampleur des débats suscités par les manifestations de Baltimore, mais je suis tombée tellement de fois sur ça ces derniers jours (et tellement de fois auparavant)….
    J’ai grandi dans le Maryland, j’ai donc pas mal d’amis sur les réseaux sociaux qui vivent dans cet Etat. Par conséquent, mon fil Facebook se remplit de statuts de personnes riches et non noires qui vivent quelque part près de Baltimore Ouest, et qui m’assurent qu’ils « sont rentrés à la maison en (...)

  • Il y a un poème de Victor Hugo, « Melancholia » (dans Les Contemplations), qui dénonce l’exploitation des enfants – « ces filles de huit ans » notamment – par des adultes qui les forcent à exécuter des activités impropres à leur âge. On peut y lire deux vers qui deviendront peut-être embarrassants pour les thuriféraires du catéchisme laïciste aujourd’hui prôné dans les officines de l’Education Nationale : ces enfants « semblent dire à Dieu : petits comme nous sommes, notre Père, voyez ce que nous font les (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50