Accueil du site > Études de cas > Philippe Val et ses amis

Philippe Val et ses amis

Dernier ajout : 13 avril.

Tous les articles de cette rubrique

  • Philippe Val est un raciste

    Démonstration, preuve à l’appui

    par Pierre Tevanian 15 avril 2015

    « Le racisme est une valorisation généralisée et définitive de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et au détriment de sa victime, afin de légitimer une agression ou des privilèges. » À la lumière de cette définition d’Albert Memmi, nous sommes en mesure de démontrer que Philippe Val, le très médiatique et pontifiant ex patron de Charlie Hebdo et France Inter, est, purement et simplement, un raciste. Lecteur assidu – de son propre aveu – du grand Spinoza, chansonnier depuis trois (...)

  • Même pas drôle !

    Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy

    par Sebastien Fontenelle 15 avril 2015

    En 170 pages, format poche, le livre de Sébastien Fontenelle nous propose un utile travail de mémoire et de réflexion sur le pouvoir, l’engagement et le reniement, à partir d’un cas d’école : le cas Philippe Val, qui en constitue une figure trop belle, trop pure, trop gigantesque pour être vraie. Et pourtant il existe ! Ses reniements sont bien réels, et le premier mérite de Sébastien Fontenelle est de nous en remémorer quelques-uns et de collecter d’édifiants morceaux choisis de la prose valienne, (...)

  • La vie ratée de Philippe Val

    La faute à la sociologie ?

    par Sylvie Tissot 13 avril 2015

    « Une vie réussie, c’est une vie qui contredit le déterminisme social », proclame fièrement Philippe Val sur France Inter vendredi 10 avril. Les filles d’ouvriers devenues femmes de ménage ou caissières apprécieront, qui ont à ce point raté leur vie. Mais prises par de vulgaires forces sociales - et donc déjà au travail à 8h20, elles n’auront sans doute pas écouté la sortie sidérante de Philippe Val contre le… « sociologisme ». Tel un Finkelkraut levé du mauvais pied, Philippe Val vient assurer, au micro de (...)

  • L’obsession du chiffre

    À propos de l’interprétation des « unes » de Charlie-Hebdo

    par Damien Boone, Lucile Ruault 3 avril 2015

    « De qui se moque-t-on ? » interrogent Jean-François Mignot et Céline Goffette dans un article recensant les thèmes des « unes » de Charlie-Hebdo entre 2005 et 2015. Excellente question, qu’on peut autant poser aux membres de la rédaction de l’hebdomadaire qu’aux auteur·es de la tribune, publiée par Le Monde, affirmant que « Charlie-Hebdo n’est pas obsédé par l’islam ». C’est ce retour critique que proposent Damien Boone et Lucile Ruault, docteur et doctorante (et chercheur·es d’emploi) en sociologie (...)

  • Killing (in) the name of

    Sur le coût symbolique de l’allégation « pas en mon nom ».

    par Foued Nezzar 14 janvier 2015

    Des assassins jouiraient d’un adhésion unanime auprès de celles et ceux qu’ils dépossèdent, qu’ils souillent, qu’ils contribuent à humilier. Cette évidence à l’épreuve des faits constitue l’épine dorsale d’une série d’écueils avec lesquels nombre de musulman-e-s (réel-le-s ou supposé-e-s) doivent composer. Dans mes souvenirs, cet été était normal. J’avais huit ans et j’étais heureux de voir les cousins et cousines, les gamins de mon âge avec qui je jouais des heures interminables, les tantes bienveillantes et les (...)

  • De quoi Charlie est-il le nom ?

    Retour sur un slogan, une caricature, une synecdoque et une antonomase

    par Faysal Riad 13 janvier 2015

    Les tenants du slogan « Je suis Charlie » affirment qu’il s’agit simplement d’un « Oui à la liberté d’expression, non au terrorisme ». Un truc très légitime en somme. Si ce n’était que ça, je l’approuverais, je le crierais sans problème. Mais voilà, pourquoi exprimer de tels principes par ces mots ? Premier problème : ce slogan occulte les autres morts de ces derniers jours (qui n’étaient pas tous engagés dans les combats de Charlie hebdo) dont les familles, pour certains, ne tiennent peut-être pas à être (...)

  • Nous sommes tous des hypocrites

    Bienvenue dans un monde de plomb

    par Pacôme Thiellement 13 janvier 2015

    Nous sommes tous des hypocrites. C’est peut-être ça, ce que veut dire « Je suis Charlie ». Ça veut dire : nous sommes tous des hypocrites. Nous avons trouvé un événement qui nous permet d’expier plus de quarante ans d’écrasement politique, social, affectif, intellectuel des minorités pauvres d’origine étrangère, habitant en banlieue. Nous sommes des hypocrites parce que nous prétendons que les terroristes se sont attaqués à la liberté d’expression, en tirant à la kalachnikov sur l’équipe de Charlie Hebdo, (...)

  • L’obscurantisme beauf

    À propos du tête-à-queue idéologique de Charlie Hebdo

    par Mona Chollet 20 septembre 2012

    Nous reproduisons, avec son autorisation, l’excellent texte que Mona Chollet a consacré en 2006 à la lamentable dérive de Charlie Hebdo. Une dérive qui a fait d’un hebdomadaire satirique de gauche, de tradition libertaire, une espèce de Crapouillot républicaniste, de plus en plus complaisant avec les classes dominantes, leurs médias, leurs intellectuels organiques, et de plus en plus hautain, méprisant, voire haineux à l’égard des classes populaires, des Arabes et des musulmans. Mercredi 19 novembre (...)

  • Des contrepoisons

    Réflexions d’une féministe atterrée à la lecture d’un hors-série de Charlie hebdo qui lui est adressé (quatrième partie)

    par Dinaïg Stall 16 février 2012

    Troisième partie Résistances Si je me sens tenue de parler de ce que j’appelle les « contrepoisons » au sein du hors-série, c’est-à-dire les propos qui n’entrent pas dans sa logique paternaliste, ce n’est absolument pas par volonté de tempérer l’analyse, mais simplement pour souligner que même au sein d’une publication bétonnée par le rédacteur en chef, quelques petits grains de sable se sont logés. Et pour que la parole de ces femmes, déjà largement désamorcée par leur absorption au sein de la ratatouille (...)

  • Portrait du sexiste en religieux barbu

    Réflexions d’une féministe atterrée à la lecture d’un hors-série de Charlie hebdo qui lui est adressé (troisième partie)

    par Dinaïg Stall 13 février 2012

    Deuxième partie Une analyse politique incomplète et inopérante On a vu que, fort d’une image désormais très très lointaine de « bouffeurs de curés », Charlie Hebdo croit encore pouvoir faire passer son message pour une critique des religions. Mais outre que, comme cela a maintes fois été dit et écrit, c’est l’islam qui, plus que toute autre religion, semble vraiment problématique, force est de constater que toutes les tentatives (et il y en a un paquet, dans cette publication) de relier directement (...)

0 | 10 | 20