Accueil du site > Études de cas > Le voile et ce qu’il dévoile

Le voile et ce qu’il dévoile

Dernier ajout : 13 septembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • « Mais avec ces histoires de voile... »

    Brève réflexion d’une femme / issue de l’immigration / fille d’ouvrier / issue de banlieue...

    13 septembre 2016

    Le texte qui suit, une fois n’est pas coutume, se passe de commentaire. Paru initialement sur Facebook, il revient ici avec l’amicale autorisation de son auteure anonyme, et comptant bien le rester. « Mais avec ces histoires de voile, de burkini, de domination de la femme... Les Arabes devraient être plus discrets. On n’avait pas ça avec les autres vagues d’immigration, avec des gens comme toi quoi - Moi ? - Oui les Espagnols, les Portugais, les Italiens... Enfin tu es quoi toi ? - Moi ? (...)

  • Soumission bien assumée

    Plages, tissus et fantaisies

    par Ndella Paye 12 septembre 2016

    Donc, en France, on voudrait nous faire croire que seules les femmes portant le burkini, ou le foulard, seraient soumises par leurs différents choix vestimentaires. Et qu’inversement, l’absence de foulard serait un choix libre et libérateur. Mais qui détient donc le pouvoir d’attribuer les certificats de liberté aux femmes ? Qui donc a la légitimité de décréter qui est libre ou pas ? Des mecs bien mecs et bien blancs qui refusent le partage du pouvoir avec les femmes ? Parce que moi, j’attends (...)

  • « J’ai chaud » ou Comment une voilée vit les beaux jours

    Chroniques d’une voilée désabusée (19)

    par La Voilée 28 août 2016

    Au cours de l’année 2008, un blog aussi éphémère que mémorable a présenté pendant quelques mois les « chroniques d’une voilée désabusée », mêlant avec bonheur, intelligence, drôlerie et colère des anecdotes, analyses et coups de gueule autour d’un même sujet : le quotidien éprouvant pour les nerfs d’une étudiante de vingt ans qui a eu la mauvaise idée, « au pays de Voltaire », d’être musulmane et de couvrir ses cheveux d’un foulard… Interrompu en septembre 2008 et rapidement fermé, ce blog intitulé « Va te faire (...)

  • Excluding Muslim women

    Fom hijab to niqab, from school to public space.

    par Sylvie Tissot 26 août 2016

    Six years after banning pupils from wearing a hijab in public high schools, in July 2010, French deputies passed a law that forbids women from wearing the “integral veil” (or niqab, an outfit hiding the entire face except the eyes) in public spaces. This article examines why such a repressive policy toward Muslim women was unanimously embraced by the conservative majority and some left-wing leaders with so little protest. It aims at underscoring the specific phenomena that, on the basis of a (...)

  • Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires ; « débat sur la laïcité » et « 26 propositions » de l’UMP légalisant notamment la discrimination à l’embauche contre les femmes portant le foulard, y compris dans le secteur privé… Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée (...)

  • Mon cher Hijab

    Spéciale dédicace à Bergé, Badinter et Rossignol

    par Nargesse Bibimoune 17 août 2016

    Mon cher Hijab, dis à ces Rossignol, Badinter, et autres féministes mainstream qu’elles cessent de parler de toi, de moi, de nous sans nous ! Dis leur que je suis libre, et que s’ils essayent de t’enlever de ma tête, j’userai encore plus de ma liberté pour me défendre. Ont-ils seulement cherché à comprendre ce que tu incarnais pour chacune d’entre nous ? Dis leur que tu es la preuve de ma soumission à Dieu et uniquement Lui ! Dis leur que ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que tu n’as de sens que (...)

  • Quand des féministes soutiennent des lois racistes

    Retour sur dix ans de dérives idéologiques

    par Christine Delphy 17 août 2016

    L’attitude française majoritaire à l’égard du « hijab », c’est-à-dire du foulard porté par certaines femmes musulmanes, est incompréhensible pour le reste de la planète. Pas seulement incompréhensible : elle est répréhensible. C’est ce qu’explique Christine Delphy dans une tribune publiée dans The Guardian. Nous publions ici la traduction en français du texte original. La première mesure ouvertement anti-musulmane a été le passage d’une loi en 2004 qui interdit aux jeunes filles d’aller à l’école en portant (...)

  • Le sexisme à peine voilé du journaliste

    Réponse à Luc Le Vaillant

    par Najate Zouggari 11 décembre 2015

    En réponse à l’article de Luc Le Vaillant, qui n’en est pas à son coup d’essai en cette sinistre matière, paru dans Libération... C’est un début de matinée dans le métro. Je suis sur la ligne 4. Le trajet se fait du nord au sud. Sur le siège de droite laissé vacant, un journal froissé a été abandonné, Libération daté du 7 décembre 2015 que j’ouvre machinalement aux dernières pages. Un bonhomme blanc aux cheveux grisonnants a griffonné l’article qui distrait mon parcours. Assis au coin d’une rame, il n’attend (...)

  • « Marianne, ta tenue n’est pas laïque ! » (Troisième partie)

    Sciences-po, l’hypokhâgne, la fac et les grèves étudiantes

    par Mariame 26 août 2015

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois ans à la suite d’une erreur jamais corrigée de (...)

  • « Marianne, ta tenue n’est pas laïque ! » (Deuxième partie)

    La loi de 2004 et son application

    par Mariame 25 août 2015

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, la parole est à Mariame , rebaptisée Marianne pendant trois ans à la suite d’une erreur jamais corrigée de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...