Accueil du site > De l’importance des mots > Distribution et redistribution de la parole

Distribution et redistribution de la parole

Dernier ajout : 18 juin.

Tous les articles de cette rubrique

  • Boycott Israël : pas à la bibliothèque ?

    Analyse juridique à partir d’un cas d’espèce

    par Mehmet Alparslan Saygin 26 mars 2011

    En décembre dernier, une polémique autour de la possibilité de porter un t-shirt avec le slogan « Boycott Israël » à la bibliothèque de l’ULB (Université libre de Bruxelles) a opposé deux « camps » : les partisans d’une liberté d’expression devant être garantie même au sein d’une bibliothèque et les partisans d’un ordre public devant précisément primer au sein d’une bibliothèque. En toile de fond, ce sont bien sûr des positionnements politiques directement liés au conflit israélo-palestinien qui ont irrigué les (...)

  • Chomsky dans le 9-3

    Chronique d’ un rendez-vous manqué

    par Najate Zouggari 14 août 2010

    Du 28 au 31 mai 2010, Noam Chomsky était en tournée française. CNRS, Collège de France, Mutualité, etc., l’intellectuel américain a surtout fréquenté le Quartier Latin. Une seule fois, il a franchi le périphérique pour aller à la rencontre d’une trentaine de lycéens de Clichy-sous-bois et son intervention, trop cadrée en amont, a laissé sur la langue et le cerveau un goût d’amertume. Une parfaite illustration des mécanismes de pouvoir que Chomsky analyse et dénonce. La rencontre avec les élèves du lycée (...)

  • « Rap de fils d’immigrés »

    Entretien avec Mohamed Bourokba, dit Hamé, du groupe La Rumeur (Troisième partie)

    par Hamé, Pierre Tevanian 30 juin 2010

    « Les rapports du ministère de l’intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiétés. » C’est pour avoir écrit cette simple phrase dans un article intitulé « Insécurité sous la plume d’un barbare » que Mohamed Bourokba, dit Hamé, a été poursuivi pendant huit ans par le ministère de l’Intérieur. Relaxé une première fois en décembre 2004 par la 17ème chambre du Tribunal correctionnel, à nouveau relaxé deux ans plus tard par la (...)

  • « Tuer avec des mots »

    Entretien avec Mohamed Bourokba dit Hamé, du groupe La Rumeur (Deuxième partie)

    par Hamé, Pierre Tevanian 29 juin 2010

    « Les rapports du ministère de l’intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiétés. » C’est pour avoir écrit cette simple phrase dans un article intitulé « Insécurité sous la plume d’un barbare » que Mohamed Bourokba, dit Hamé, a été poursuivi pendant huit ans par le ministère de l’Intérieur. Relaxé une première fois en décembre 2004 par la 17ème chambre du Tribunal correctionnel, à nouveau relaxé deux ans plus tard par la (...)

  • « L’intrus du groupe 1 »

    Entretien avec Mohamed Bourokba dit Hamé, du groupe La Rumeur (Première partie)

    par Hamé, Pierre Tevanian 28 juin 2010

    « Les rapports du ministère de l’intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiétés. » C’est pour avoir écrit cette simple phrase dans un article intitulé « Insécurité sous la plume d’un barbare » que Mohamed Bourokba, dit Hamé, a été poursuivi pendant huit ans par le ministère de l’Intérieur. Relaxé une première fois en décembre 2004 par la 17ème chambre du Tribunal correctionnel, à nouveau relaxé deux ans plus tard par la (...)

  • Les bronzés font du chti

    Entretien avec le Ministère des Affaires Populaires

    par MAP, Pierre Tevanian 1er avril 2010

    Le MAP (Ministère des Affaires Populaires) jouera le 2 avril, à 18H30 à Paris (à l’Elysée Montmartre ), puis à Equeurdreville le 3 avril et à La Ferrière le 4, et enfin à Lille le 10 avril. Nous saisissons l’occasion pour publier un long entretien avec ses deux auteurs-interprètes, Saïd alias Dias et Kaddour alias HK – initialement publié par la revue Mouvements, dans un numéro consacré aux Cultures populaires. Le Ministère des Affaires Populaires se compose de cinq Lillois, deux « blancs » et trois « (...)

  • Feu au centre de rétention ! (Première partie)

    Des sans-papiers détenus prennent la parole

    par Libertalia 18 mars 2010

    La surenchère répressive se poursuit : ce mercredi 17 mars 2010, le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner à des peines de prison ferme allant de 8 mois à 3 ans dix étrangers en situation irrégulière poursuivis pour l’incendie en 2008 du centre de rétention administrative de Vincennes. Leurs avocats avaient claqué la porte du Tribunal le 1er février dernier en dénonçant l’iniquité de ce procès symbole, selon eux, d’une politique d’immigration inquiétante du gouvernement. Ils avaient notamment (...)

  • Feu au centre de rétention ! (Deuxième partie)

    Des sans-papiers détenus prennent la parole

    par Libertalia 18 mars 2010

    La surenchère répressive se poursuit : ce mercredi 17 mars 2010, le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner à des peines de prison ferme allant de 8 mois à 3 ans dix étrangers en situation irrégulière poursuivis pour l’incendie en 2008 du centre de rétention administrative de Vincennes. Leurs avocats avaient claqué la porte du Tribunal le 1er février dernier en dénonçant l’iniquité de ce procès symbole, selon eux, d’une politique d’immigration inquiétante du gouvernement. Ils avaient notamment (...)

  • Le texte qui suit a déjà été publié en 1998 dans la revue Nouvelles questions féministes. Nous le reproduisons avec l’aimable autorisation de l’auteure et de la directrice de la publication. Contrairement à l’impression première que l’on a, la conversation n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément ou inconsciemment. Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par son ouverture, ses séquences et sa fermeture, et elle a besoin d’être gérée par les participant-e-s. Nous parlerons (...)

  • Pourquoi France Culture ?

    À propos d’un livre sur Pierre Bourdieu, et de trois émissions qui lui furent consacrées

    par Henri Maler 12 décembre 2007

    France Culture a notamment pour vocation de faire connaître l’œuvre des grandes figures intellectuelles de notre époque (et d’en débattre sérieusement). Et il arrive encore (mais pour combien de temps ?…) que certaines émissions le fassent. Mais deux émissions centrées sur un livre intitulé Pourquoi Bourdieu et une invitation dithyrambique à le lire incitent à se poser la question : Pourquoi France Culture ?... 1. Pourquoi France Culture ? Pour permettre à un philosophe de témoigner de son dégoût pour (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50