Accueil > Études de cas > Racismes et xénophobies

Racismes et xénophobies

Dernier ajout : 22 novembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Parce que rien n’est fini...

    Réflexions sur la solitude des Arméniens, entre vrais ennemis, faux amis et abonnés absents

    par Pierre Tevanian 22 novembre 2020

    Parce que rien n’est fini dans le Haut Karabagh, parce que le sort des Arméniens est plus précaire que jamais, les soutiens sont nécessaires. Il est toutefois des soutiens qui sont non seulement inutiles mais nocifs et offensants – en particulier ceux qui, au lieu d’essayer d’empêcher l’écrasement des Arméniens, contemplent le désastre et capitalisent politiquement dessus en prenant la pose de l’oracle. Par exemple pour mener, loin du Caucase, au sein de l’Hexagone, des campagnes racistes. Les lignes (...)

  • Traiter le sexisme comme un sujet sérieux, à part entière, avec un volet répressif cohérent pour les « violences sexuelles et sexistes », c’est-à-dire avec les mêmes peines, que le coupable soit puissant ou misérable, ministre ou citoyen lambda, français ou étranger, voilà qui n’est pas, et même moins que jamais, d’actualité. L’heure est à la promotion de Gérald Darmanin à la tête de la police nationale, à l’instrumentalisation raciste de la cause des femmes, et même à la redécouverte d’un vieux lieu commun (...)

  • Ni droite ni gauche, Français !

    André Comte-Sponville, ou la lepénisation de Spinoza

    par Pierre Tevanian 13 mai 2020

    Philosophe télévisuel, spécialisé aussi dans les prêches d’ « éthique et entreprise » grassement rémunérés (près de 5000 euros en 2001, par exemple, pour une simple causerie chez Vivendi), André Comte-Sponville vient de faire parler de lui en gonflant ses biscotos face au coronavirus, dans une consternante tribune pleine de vide sidéral, de boursouflure et de virilisme sentencieux (« Il suffit de vivre. L’incertitude, depuis toujours, est notre destin »), pleine aussi de sophismes et d’alternatives (...)

  • Vos astérisques sont trop étroits pour nos vécus

    À propos du racisme dans l’enseignement supérieur et la recherche en France, et de son déni

    par Collectif LKJ 10 avril 2020

    Nous devions fêter le 20 mars 2020 les 20 ans du site « Les mots sont importants », avec la présentation en librairie du recueil Mots et maux d’une décennie paru aux éditions Cambourakis. Confinés, et solidaires avec ceux et celles qui ne peuvent pas l’être, en colère contre ceux qui se sont attelés consciemment et systématiquement à détruire le système public hospitalier ces dernières années, nous avons décidé de célébrer autrement cet anniversaire, en proposant à partir de ce 20 mars une anthologie (...)

  • Déchéance démocratique

    Réflexions sur le cas Shamima Begum

    par Ndella Paye 17 février 2020

    Parce que, quelle que soit la gravité des crimes commis par L’État islamique ou d’autres groupes terroristes, qui va sans dire, et quel que soit le niveau d’implication ou de complicité des personnes dans ces crimes, la plus juste et la plus opérante des réponses nous paraît être le Droit, et non des lois ou des procédures d’exception, et parce que ledit Droit se doit d’être égalitaire, en traitant les citoyens d’égal à égal, en fonction de leurs actes et non de leur nationalité d’origine ou de tout autre (...)

  • Points Godwin et géométries variables

    Quelques mots encore sur l’affaire de l’étoile jaune

    par Pierre Tevanian 21 novembre 2019

    La manifestation antiraciste du 10 novembre 2019 a fait l’objet de nombreuses attaques, notamment à cause d’une étoile musulmane portée par certains manifestants, renvoyant trop explicitement à l’étoile jaune de sinistre mémoire. J’ai expliqué ailleurs pourquoi l’unanimité de cette indignation et sa véhémence me posaient problème, mais en y repensant, une question demeure.
    Une question demeure, quand je repense à cette manifestation, à ces quelques « étoiles jaunes » qu’on a pu y voir, et à ces raccourcis (...)

  • Qui sème la haine récolte la colère

    Urgence antiraciste

    par Ndella Paye 18 octobre 2019

    Un seuil qualitatif semble franchi depuis quelques semaines dans la surenchère de la stigmatisation et de la persécution : de plus en plus ouvertement, l’État français et nombre de grand médias cultivent la haine, la violence, l’humiliation à l’encontre des musulmans et des musulmanes. Une guerre est déclarée, s’inquiète Ndella Paye dans les lignes qui suivent. À celles et ceux qui estiment que la peur, la colère, la rage sont mauvaises conseillères, nous répondons que certaines peurs, certaines colères, (...)

  • La lepénisation des esprits

    Retour sur une histoire qui ne finit jamais

    Le texte qui suit revient sur trente ans de dérive politique, médiatique, culturelle, qui ont abouti, ce dimanche 26 mai 2019, à une nouvelle percée du Rassemblement national, aujourd’hui plus près que jamais du pouvoir présidentiel et de l’hégémonie idéologique, et d’ores-et-déjà pleinement normalisé. Il revient également sur la notion de lepénisation qui, pour analyser la vie politique française, n’a hélas pas fini de servir.
    La présence de Jean-Marie Le Pen au second tour à l’élection présidentielle en (...)

  • Un îlot de pauvreté dans un océan de misère

    Réflexions sur l’œuvre négative du colonialisme français à Mayotte

    par Saïd Bouamama 6 juillet 2018

    L’idée que le colonialisme est une affaire du passé est fréquente dans le débat médiatique et politique. Des polémiques peuvent surgir sur « l’œuvre positive » ou au contraire sur le caractère de « crime contre l’humanité » de ce colonialisme, mais elles concernent des séquences historiques du passé. Le mouvement social qui a secoué Mayotte à partir de mars 2018 rappelle que le colonialisme français est encore une réalité contemporaine.
    Rappelons que sur les 17 « territoires non autonomes » c’est-à-dire que (...)

  • Robert et les bouenis

    Racisme et sexisme en milieu hospitalier... et colonial

    par Saadia Samra 6 juillet 2018

    « Le droit seigneurial de donner des noms s’étend si loin qu’on devrait s’autoriser à considérer l’origine même du langage comme une manifestation de la puissance des seigneurs ; ils disent : “C’est ainsi et pas autrement”, ils scellent toute chose et tout évènement par un son et prennent ainsi possession, en quelque sorte. ». Ainsi parlait Friedrich Nietzsche ...
    Centre Hospitalier de Mayotte. Mamoudzou. 8H00 : heure du staff. Robert , un des médecins du service, s’est inscrit à une formation destinée (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110