Accueil > Études de cas > Racismes et xénophobies

Racismes et xénophobies

Dernier ajout : 31 décembre 2023.

Tous les articles de cette rubrique

  • Une liberté à deux vitesses

    Pour ouvrir une école confessionnelle, mieux vaut être riche et catholique que riche et musulman·e

    par Anna Lochard 31 décembre 2023

    D’« importantes dérives » ont été constatées dans des établissements scolaires privés hors contrat, et en grande partie dans des établissements catholiques traditionalistes. C’est pourtant sans grande difficulté que, généralement, le mouvement catholique d’extrême droite se faufile entre les règlements pour faire vivre ses écoles. Les établissements musulmans sont, eux, empêchés de fonctionner, ou tout simplement menacés comme aujourd’hui le lycée Averroès de Lille, dont le contrat (...)

  • Les lignes qui suivent reprennent, avec son autorisation, un communiqué publié initialement par le collectif RESF du lycée Paul Éluard, le 3 octobre 2023. Nous étions alors avant le nouvel embrasement du Moyen-Orient et le meurtre du professeur Dominique Bernard, qui ont occasionné en France bien d’autres instrumentalisations ou dérives odieuses, notamment antisémites, islamophobes ou plus largement xénophobes. De la part, entre autres, et une fois de plus , de la même Caroline Fourest, (...)

  • Éternel retour

    Brève réflexion confuse, entre lassitude extrême et inquiétude non moins extrême sur la dite guerre aux « abayas »

    par Pierre Tevanian 31 août 2023

    Pour qui n’aurait pas la télévision et n’écouterait pas nos grandes radios périphériques, abaya est le nom qu’on donne à des robes longues arborées par certaines élèves musulmanes qui portent généralement le foulard à l’extérieur des écoles mais se dévoilent quand elles y entrent – en conformité avec une loi néo-laïque, ou mieux pseudo-laïque, ou mieux anti-laïque, qui est en vigueur depuis près de vingt ans (après, soit dit en passant, plus d’un siècle de libéralisme vestimentaire). (...)

  • Tuer un enfant / révolte des « nuisibles »

    Retour sur la mort de Nahel Merzouk

    par Alain Lipietz 20 juillet 2023

    Le texte qui suit est paru initialement sur le site du quotidien AOC, puis sur le site epersonnel d’Alain Lipietz. Parce qu’il nous a paru rappeler des évidences importantes, et de moins en moins évidentes hélas en ces temps d’ ensauvagement politique et policier, nous le reproduisons avec l’aimable autorisation de l’auteur et de ses premiers éditeurs.
    Deux policiers conversent avec un jeune conducteur à l’arrêt. Il a 17 ans, pas de permis, il vient de bruler (diront-ils) plusieurs feux (...)

  • Révoltes : le prix du déni

    La longue ignorance française des violences policières racistes

    par Rokhaya Diallo 18 juillet 2023

    Après la mise en ligne de la vidéo montrant la mort brutale de Nahel, un adolescent de 17 ans abattu à bout portant le 27 juin dernier par un policier alors qu’il était au volant de sa voiture, les révoltes ont gagné les rues de nombreux quartiers populaires. Dans cet article initialement publié dans The Guardian le 30 juin dernier, Rokhaya Diallo revient sur la longue histoire, bien française, d’un déni : celui de l’existence des violences racistes au sein de la police.
    « La France vit (...)

  • « Grandir dans un aquarium trop petit » :

    Ce que le racisme fait aux enfants

    par Noémie Emmanuel 20 mars 2023

    Paru initialement dans la revue féministe Axelle en février 2018, et basé sur une série de témoignages de femmes et d’hommes ayant grandi en Belgique, le texte qui suit aborde un sujet crucial, encore trop peu investi, aussi bien dans le monde médical que celui des sciences sociales – et plus encore celui des grands médias : celui de l’expérience du racisme par les enfants, et des marques que ce racisme imprime sur la construction de la personnalité.
    « Ilyas, mon fils, était en (...)

  • Un « Deux poids deux mesures », mais lequel ?

    Retour sur quelques dérives racistes, inégalement réprouvées

    par Noémie Emmanuel 29 août 2022

    De la nouvelle gesticulation martiale du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, celle qui vise à faire expulser l’imam Hassan Iquioussen, ou du moins à incarner la volonté de le faire expulser, au mépris de l’État de droit, l’essentiel a été dit, notamment la sidérante duplicité d’un aventurier qui s’en prend, aujourd’hui, de la Place Beauvau, à un homme qu’il courtisait il y a peu, lorsqu’il briguait un siège de député. Plus profondément, les griefs les plus graves invoqués pour (...)

  • Vos astérisques sont trop étroits pour nos vécus

    À propos du racisme dans l’enseignement supérieur et la recherche en France, et de son déni

    par Collectif LKJ 2 avril 2022

    Ce texte, rédigé collectivement par des étudiant.es, travailleur.es précaires et titulaires racisé.e.s des facs et des labos de recherche, part du constat de l’invisibilisation récurrente des questions de racisme dans l’enseignement supérieur et la recherche - invisibilisation qui prépare la possibilité systématique d’opposer une fin de non-recevoir aux injustices et revendications portées par les racisé.es, et entretient l’impunité dont le racisme et le sexisme bénéficient dans ces (...)

  • De la lepénisation à la zemmourisation des esprits

    Participation du collectif Les mots sont importants à la rencontre d’Acrimed : Médias et extrême-droite

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 11 février 2022

    « Trente ans de diabolisation ont montré leurs limites », entend-on de plus en plus, mais la vérité c’est qu’il n’y a jamais eu de diabolisation. Du Diable on ne dit pas qu’il pose les « vraies questions ». Ce qui a amené les fascistes aux portes du pouvoir d’État en 2022 n’est pas une diabolisation mais justement trente-huit ans de dé-diabolisation, de banalisation, de légitimation... bref : de lepénisation. Le texte qui suit revient sur ces décennies de dérive politique, médiatique, (...)

  • Stop aux manipulations !

    Quelques éléments complémentaires à propos d’une OPA raciste sur le sang des Arméniens

    par Pierre Tevanian 11 décembre 2021

    Le texte qui suit, écrit il y a plusieurs mois, revient sur la manière très cynique, instrumentale et tout simplement criminelle, dont des individus ou des groupes d’extrême-droite se sont dernièrement rués sur la cause arménienne pour en faire leur chose. Alors que se déroule ce weekend la « tournée arménienne » de la dernière en date de ces figures fascistes, soutenue par un immense empire industriel et médiatique nommé Bolloré, et défendue par Maitre Olivier Pardo, l’avocat attitré de (...)