Accueil > Études de cas > Divers

Divers

Dernier ajout : 12 septembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Du travail et des allocs

    Retour sur une lamentable aventure

    par Pierre Tevanian 12 septembre 2022

    Les lignes qui suivent proposent un rappel terminologique et historique rapide (qu’on aimerait ne plus avoir à faire) pour les quelques candides (ou se présentant comme tels) de gauche (ou se présentant comme tels) qui se sont étonnés qu’on ne reconnaisse pas comme une position « de gauche » la récente valorisation du « travail » par le dirigeant communiste Fabien Roussel.
    Premier rappel :
    Si le travail est, de longue date, un enjeu important à gauche, c’est en tant que front de lutte, et non en tant (...)

  • Pas de fausses joies, rien n’est gagné !

    Du bon usage des sondages en temps de péril fasciste

    Parce que la situation créée par la présence au second tour d’une candidate fasciste plébiscitée par les urnes et les sondages, dans une dynamique ascendante quasi ininterrompue, fait peser une menace sans précédent sur nos libertés et nos vies, parce que le fascisme n’est pas une option, parce que pour de très nombreuses raisons l’usage du bulletin Macron est un vote de nécessité, nous n’avons de cesse d’alerter et de mobiliser, y compris en nous référant aux sondages sur les intentions de vote. Nous (...)

  • « Pour m’élire premier ministre »

    Retour sur une provocation lourde de sens et de conséquences

    par Pierre Tevanian 22 avril 2022

    Une dynamique populaire, un élan massif, une espérance à gauche, comment ne pas être pour ? Mais une telle dynamique peut-elle exister sans un message simple, clair, lisible, sur les valeurs ? Peut-elle exister quand on ménage la chèvre et le chou, en invoquant une stratégie de billard à cinq bandes que seuls pourrait décrypter un petit nombre d’initiés ? Et quand en plus ladite stratégie ésotérique revient à brouiller les frontières, piétiner les tabous les plus fondamentaux et banaliser l’extrême droite (...)

  • Pas une voix pour l’extrême droite, mais combien de voix contre ?

    Retour sur une invraisemblable et terrifiante perte des réflexes antifascistes

    par Pierre Tevanian 17 avril 2022

    Le texte qui suit propose une analyse du discours tenu par Philippe Poutou le soir du 10 avril, en réaction aux résultats du premier tour des élections présidentielles, mais l’attaque n’est – hélas – pas personnelle : elle vise des artifices rhétoriques présents aussi bien chez Lutte Ouvrière et à La France insoumise, et même dans un syndicat comme Solidaires. Toutes ces organisations de gauche, qui furent pour la plupart radicalement antifascistes lors de précédents scrutins, en 2002 notamment lors du (...)

  • Des nouveautés cosmétiques au péril islamique

    Retour sur un « drôle de tournant »

    par Mona Chollet 13 mars 2022

    « Michel Houellebecq : notre dernier romantique. Par Laurent Wauquiez ». On croit à un pastiche, mais il n’en est rien : telle est bien, en ce mois de mars 2022, la Une ahurissante – et, au demeurant, très laide – de la naguère prestigieuse Revue des deux mondes. Comment la plus ancienne revue française, représentant depuis deux siècles une droite conservatrice éprise de littérature, ayant publié notamment Alexandre Dumas, Alfred de Vigny, Balzac, Sainte-Beuve, Baudelaire, George Sand, Musset ou encore (...)

  • Mémoire du groupe des étrangers

    À propos d’une chanson célèbre

    par Laurent Lévy 21 février 2022

    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. Le texte qui suit leur rend hommage.
    Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga (...)

  • La croisière s’abuse

    Dix jours en mer avec trois astres de la pensée française

    par Sebastien Fontenelle 6 mai 2021

    Pour avoir déclaré qu’avec trois mille euros mensuels de retraite, il ne peut évidemment pas vivre, l’inénarrable Luc Ferry défraie à nouveau la chronique. Une occasion rêvée pour le retrouver, quelques années en arrière, pour un délicieux moment de luxe, calme et céphalées. Tel pourrait être en effet le mot d’ordre des croisières organisées par certains journaux pour des lecteurs désireux d’allier la réflexion à la détente – et de savourer l’entre-soi de ces voyages d’agrément qui firent fureur à la Belle (...)

  • La mosquée de Strasbourg ou le bal des hypocrites

    Quelques réflexions sur une infâme campagne ciblant Jeanne Barseghian et son parti

    par Pierre Tevanian 4 mai 2021

    Après la dissolution du CCIF et les attaques répétées contre « l’islamogauchisme » qui régnerait dans la sociologie critique et les courants postcoloniaux ou intersectionnels à l’université, ou encore au sein de la France Insoumise, après l’ignoble campagne contre l’UNEF, le pouvoir en place continue méthodiquement son oeuvre de subversion de la République et du « Front républicain ». Ce « Front républicain » désignait, depuis plus de trente ans, et jusqu’aux dernières présidentielles, une union de tous les (...)

  • « Ne parlez pas, il faut aimer »

    Le collectif Les mots sont importants vous offre une (première) leçon d’obscurantisme républicain

    L’heure n’est plus à questionner, moins encore à critiquer. L’heure, à vrai dire n’est pas à parler, mais à aimer. Mais pas à aimer n’importe quoi ou n’importe qui. Pas trop à aimer les musulman.e.s, par exemple. Ni les enseignant.e.s. Ni la liberté, l’égalité, la justice. Mais plutôt la République et la police. Viscéralement, aveuglément, inconditionnellement. Fanatiquement, serait-on tenté de dire, si ce mot n’était pas réservé aux ennemis de la République et de sa police. D’un amour éternel et sans divorce – (...)

  • La République, une religion d’Etat ?

    Réflexions sur un tournant autoritaire et anti-laïque de la République

    par Stéphane Lavignotte 29 octobre 2020

    Pour répondre à la violence inouïe du terrorisme islamiste, la société française est tentée par un bond en arrière lourd de conséquences : non seulement passer d’une démocratie libérale à une démocratie « illibérale » et « militante » – « pas de liberté aux ennemis de la liberté » – mais aussi revenir à une vieille théologie politique, celle de « la France catholique » qui voit l’État catholique abroger l’édit de Nantes en 1685. On voit poindre en effet la tentation de transformer « la République » en religion d’État (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70