Accueil > Des mots importants > Race et racismes

Race et racismes

Dernier ajout : 17 novembre.

Tous les articles de cette rubrique

  • Nul n’éleva la voix

    Pensées arméniennes d’une Algérienne, ou vice versa

    par Lila Benzid-Basset 17 novembre 2020

    En réaction à l’écrasement des Arméniens par les forces turques et azerbaïdjanaises, et en réponse à un texte d’Araxavan interpellant le silence de ceux qui devraient parler et la parole de ceux qui devraient se taire, Lila Benzid-Basset a écrit ces méditations algériennes et arméniennes, que voici.
    Je rajoute de la lecture à un excellent texte d’Araxavan, intitulé « Un cri », qui m’a beaucoup émue. Et notamment à ce passage, qui résonne très fort en moi :
    « À leur arrivée ses ascendants étaient perçus et (...)

  • Un cri

    Solitude arménienne, de Stepanakert à Paris

    par Araxavan 17 novembre 2020

    L’autrice présente ainsi les lignes qui suivent, publiées initialement sur Facebook le 8 octobre dernier : « Il m’arrive très rarement d’écrire sous le coup de l’émotion. Mais c’est arrivé, il n’y a pas longtemps. C’était alors que je regardais la diffusion d’une de ces manifestations organisées à Paris pour la paix en Artsakh ; ça s’est imposé à moi. Trop de fois, trop longtemps, j’ai refoulé ces paroles, espérant que, bientôt, un discours politique – qui n’est jamais venu – exprimerait tout ce que j’avais sur (...)

  • Que répondre à celles et ceux que gêne le mot race ?

    Un argumentaire extrait du livre Race

    par Sarah Mazouz 17 septembre 2020

    Les races n’existent pas : bien-sûr ! Faut-il donc renoncer au mot ? Sarah Mazouz répond pas la négative, car si les races n’existent pas, les manifestations du racisme sont toujours là, et partout : inégalités et préjugés, commentateurs d’extrême-droite invités sur les grandes chaînes télé, petites blagues du quotidien, violences physiques et symboliques, et plus largement encore une discrimination massive au travail, au logement, et dans toutes les sphères de la vie sociale. Avec pédagogie, l’auteure (...)

  • À l’heure d’une résurgence médiatique de la notion de « racisme anti-blanc », une fois de plus pour disqualifier une parole antiraciste, cette fois-ci celle de Lilian Thuram, il nous paraît utile de republier ces réflexions antiracistes de Joao Gabriel, que nous avions publiées initialement en novembre 2012. Elles règlent leur compte à l’imposture intellectuelle que constitue ladite notion.
    Parler de « racisme anti-blanc » c’est confondre ce qui relève des émotions, de la colère et ce qui a trait aux (...)

  • Observer et compter la race

    Contribution méthodologique à l’analyse du racisme

    par Nicolas Jounin 1er avril 2019

    Alors qu’en France, parler de « race », même pour combattre le racisme, reste un interdit, Nicolas Jounin et ses étudiant-e-s de l’Université Paris 8 sont allés observer un quartier chic de Paris et sa réalité… raciale. Car comme le notent par exemple deux d’entre eux, arrivés sur le terrain, « Une chose nous a semblé flagrante : la majorité des policiers et gendarmes sont des hommes de couleur blanche, tandis que les vigiles sont pour la plupart des hommes de couleur noire ». Les relations sociales ont (...)

  • La couleur de peau, les origines : ce n’est pas la race !

    argumentaire contre la réécriture de l’article 1 de la constitution

    par Collectif 11 juillet 2018

    Le projet de révision constitutionnelle actuellement en cours a vu réapparaître une revendication déjà portée en 2013 par une proposition de loi : la suppression de la notion de race du texte de la Constitution du 4 Octobre 1958. Le texte qui suit, co-signé par Fatima Ali, Zahra Ali, Hourya Bentouhami, Souad Lamrani, Laurence Meyer, Mathias Möschel, Emilia Roig, Françoise Vergès et Lionel Zevounou, revient en détail sur les raisons juridiques, politiques, épistémologiques qui font de cette suppression (...)

  • Le racisme comme système

    Rencontre le 5 mai autour du livre La mécanique raciste

    par Pierre Tevanian 2 mai 2017

    Une rencontre publique aura lieu ce vendredi 5 mai de 19h à 21h à la Librairie Petite Egypte à Paris avec Pierre Tevanian pour la parution de son livre La mécanique raciste. Tout le monde ou presque se dit antiraciste, pourtant les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La mécanique raciste met à nu, chiffres à l’appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de (...)

  • De l’existence des races

    En finir avec l’antiracisme d’Etat (Troisième partie)

    par Pierre Tevanian 13 avril 2017

    A l’heure où une grotesque et offensante campagne de SOS Racisme appelle à s’unir « contre la haine » – et pas contre le mépris et la discrimination – au motif spécieux que « Mon pote et moi on est pareils » , un retour critique nous a paru nécessaire sur ce que nous appelons l’antiracisme d’Etat. Nous republions donc une série de réflexions extraites de La mécanique raciste, sur ledit antiracisme d’Etat et ses principaux postulats, comme la fausse tension que cet antiracisme prétend gérer entre l’égalité (...)

  • En finir avec l’antiracisme d’État

    (Première partie)

    par Pierre Tevanian 13 avril 2017

    A l’heure où une grotesque et offensante campagne de SOS Racisme appelle à s’unir « contre la haine » – et pas contre le mépris et la discrimination – au motif spécieux que « Mon pote et moi on est pareils » , tandis que l’appareil d’Etat poursuit une politique intensive de rafles de roms et de sans-papiers, d’arrestations et d’expulsions de lycéens, de chasses aux voilées, à l’heure où des injures négrophobes et islamophobes sont proférées par une ministre socialiste, à l’heure où la promesse des récépissés (...)

  • La mécanique raciste

    Présentation

    par Pierre Tevanian 6 avril 2017

    Tout le monde ou presque se dit antiraciste. Pourtant, les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La mécanique raciste met à nu, chiffres à l’appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de « peur de l’autre » naturel et compréhensible, Pierre Tevanian souligne son caractère systémique et son enracinement dans notre culture. Soucieux de « connaître pour mieux (...)

0 | 10