Derniers articles

Les nouveaux parias

Rom, n. et adj. : infra-étranger
par Groupe Gisti-Roms
23 avril 2014

Pourquoi les Roms attirent-ils toutes les haines, les suspicions, les comportements de rejet, d’exclusion, etc. ? Les Roms apparaissent comme les parias des parias alors que numériquement, ils ne représentent pas grand-chose. Pourquoi une telle focalisation politique et médiatique, en France et en Europe, autour de communautés que l’on a tôt fait d’amalgamer pour en faire un « problème rom » ? En quoi leur « traitement » en France est-il symptomatique de la politique à l’égard des étrangers, faite (...)

Lire la suite de Les nouveaux parias
  • Le parcours d’une combattante

    Nadia, 20 ans, musulmane « voilée »

    par Nadia 4 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, Nadia évoque les obstacles qui se sont dressés dans sa scolarité, à partir de 2005, du seul fait qu’elle (...)

  • Le sexe de la pensée politique

    Protestation contre l’entre soi masculin dans les rencontres militantes

    Trois rencontres politiques, deux passées et l’une à venir, se font l’écho de justes causes auxquelles nous adhérons : la lutte contre l’islamophobie en décembre 2013, la pensée de l’émancipation en février 2014 et enfin la dénonciation de la loi d’exclusion des filles portant le foulard du 15 mars 2004. Quelques rapides calculs cependant, et l’affaire était entendue. Aux deux premières rencontres, nous n’allions pas aller, et nous n’irons pas à la troisième. Le forum international contre l’islamophobie (...)

  • Des garçons qu’on va émasculer, efféminer, homosexualiser, et des petites filles, surtout, qu’on va androgyniser, garçonniser, tomboyiser : tout le monde a beau le nier, c’est bel et bien le projet des lobbies interlopes qui ont pénétré l’école. Un projet qui est même, à vrai dire, déjà en cours depuis fort longtemps – et nous pouvons le prouver ! La preuve, c’est sur le site Saphirnews que par hasard nous l’avons trouvée, et plus précisément dans un entretien avec Karima Mondon, professeur d’histoire et de (...)

  • Dégoûtée

    Chronique d’une exclusion

    par Zahra Gamaleddyn 3 mars 2014

    Alors qu’approche, le 15 mars 2014, le dixième anniversaire de la loi anti-foulard, il nous a paru utile de redonner la parole à celles qui en ont été les premières victimes : les lycéennes qui ont dû affronter cette loi dans leur propre école, et « choisir » entre le dévoilement forcé et la déscolarisation. Dans le texte qui suit, initialement paru en 2008 dans le recueil Les filles voilées parlent, Zahra Gamaleddyn, alors âgée de 15 ans et scolarisée en première S (au Lycée Charlie Chaplin à Décines (...)

  • Procès de genre

    Réflexions sur le film Adam’s Rib de George Cukor

    par Nellie Dupont, Sylvie Tissot 3 mars 2014

    Adam’s Rib (1949), classique comédie du remariage, est aussi un film de procès. D’ailleurs, plusieurs histoires se déroulent en même temps : le procès de Doris Attinger, accusée d’avoir tenté d’assassiner son mari et la maîtresse avec laquelle il se trouvait ; la séparation, puis les retrouvailles entre Amanda Boner (l’avocate qui défend Doris) et Adam Boner, son mari (substitut du procureur dans le même procès). Les deux histoires s’entremêlent bien sûr, pas seulement en raison de l’implication des (...)

  • Intégrer ou exclure par la langue ?

    Réflexions sur les usages de la « maîtrise du français » dans la législation et les politiques publiques

    par Danièle Lochak 1er mars 2014

    La connaissance de la langue française est devenue au fil des législations et de leur durcissement non seulement une condition pour devenir français·e, mais aussi pour avoir une chance d’obtenir un droit au séjour. C’est pour trier et non pour intégrer que la maîtrise du français est aujourd’hui exigée. Dans les années 2000, la question de l’intégration – notamment linguistique – des migrants est devenue dans un très grand nombre de pays européens un enjeu des politiques publiques – il serait plus juste (...)

  • Un racisme qui vient de (tout) en haut

    Brève réflexion sur une violence raciste

    Des banlieusards exaspérés par les campements de Roms se développant aux alentours de leurs petits pavillons, des usagers du métro subissant quotidiennement la « mendicité agressive » de « petites Roumaines » expertes dans l’art du pickpocket : ce serait, une fois de plus, le « peuple » qui réclamerait plus de fermeté et de répression... Ce serait à sa « demande » que les plus hautes autorités, Nicolas Sarkozy hier, et aujourd’hui le ministre « socialiste » de l’Intérieur Manuel Valls, iraient démanteler les (...)

  • Puisque l’heure est à la mobilisation générale pour protéger la petite enfance contre toutes les menaces, des mauvaises nounous mal vêtues aux mauvaises lectures et aux images toxiques incitant à la débauche ou, pire, au trouble dans le genre, et puisque d’authentiques éducateurs, adultes et responsables, nous ont montré la voie en initiant un courageux combat pour l’interdiction d’un film dangereux pour la santé, il nous a paru de notre devoir le plus impérieux de rejoindre le mouvement, et même de (...)

  • Ma Chère Mélinée

    Une lettre importante

    par Missak Manouchian 21 février 2014

    Il y a aujourd’hui soixante-dix ans, le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée. (...)

  • Mémoire du groupe des étrangers

    À propos d’une chanson célèbre

    par Laurent Lévy 21 février 2014

    Il y a aujourd’hui soixante-dix ans, 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés par les Nazis. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. Le texte qui suit leur rend hommage. Pour beaucoup, la mémoire du « groupe des étrangers » est d’abord celle d’une chanson : « L’Affiche rouge » composée par Léo Ferré sur un poème de Louis Aragon, « Strophes (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...