Derniers articles

Ma Chère Mélinée

Une lettre importante
par Missak Manouchian
21 février 2017

Le 21 février 1944, Missak Manouchian et vingt-et-un membres de son groupe de Résistance, le FTP-MOI (Francs-Tireurs Partisans, Main d’Oeuvre Immigrée), étaient arrêtés et fusillés sur le Mont-Valérien. Olga Bancic, arrêtée elle aussi, était décapitée quelques mois plus tard. En hommage à Manouchian, à son groupe et à tou-te-s les résistant-e-s, d’hier et d’aujourd’hui, nous publions aujourd’hui la lettre d’adieux qu’il rédigea, le jour de son exécution, à sa femme Mélinée. Ma Chère Mélinée, ma petite (...)

Lire la suite de Ma Chère Mélinée
  • Juliet Berto

    Portrait chinois d’une Chinoise, paraît-il mangeuse de frites

    par Pierre Tevanian 16 janvier 2017

    Juliet Berto, disparue il y a maintenant de longues années, aurait aujourd’hui soixante-dix ans. Le texte qui suit rend hommage à une artiste unique. En une cinquantaine de films comme actrice et trois réalisations plus quelques courts-métrages et documentaires, Juliet Berto a accumulé sur un seul visage et un seul corps, à leur plus haute intensité, la douceur et la puissance burlesque d’Anna Karina, l’inquiétude, la gravité et la sensualité de Maria Schneider, l’implacable dureté des années 60 et 70 (...)

  • « Symbolique »

    Réflexion d’un Français en sursis

    par Houssam El Assimi 15 janvier 2017

    Il y a maintenant un an, Houssam El Assimi écrivait ce texte pour dénoncer l’odieux projet de loi de déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français : si cette réforme n’a finalement pas été adoptée, l’état d’urgence ne cesse d’être prolongé et la brutalité policière n’a fait qu’empirer, réprimant les mobilisations contre la loi Travail et pour l’accueil des migrant-e-s. Aujourd’hui Houssam El Assimi membre du collectif La Chapelle Debout ! risque justement d’aller en prison. Présent lors d’une rafle le (...)

  • Touche pas ma ZEP !

    Soutien à l’appel des établissement mobilisés relevant de l’éducation prioritaire

    11 janvier 2017

    Depuis plusieurs mois des enseignant-e-s d’établissements relevant de l’éducation prioritaire sont en lutte pour dénoncer la baisse constante des moyens, déjà trop faibles, dont ils disposent. Alors que les primaires « de gauche » ont commencé, nous appelons à soutenir cette action pour que les questions d’égalité, d’accès à l’éducation des plus défavorisés et de redistribution sociale entrent enfin dans le débat. Pour signer la pétition ou donner à la caisse de grève, voir ici. Loin de la com’ ministérielle (...)

  • Elle ou l’exception française (confirmée)

    Misogynie et fantasmes de viol dans le film de Paul Verhoeven

    par Ginette Vincendeau 4 janvier 2017

    2ème dans la liste des 10 films préférés des Cahiers du cinéma pour 2016 ; carrément au top de la liste des Inrockuptibles. Le film Elle fait consensus. Largement partagés par un milieu culturel français prétendument « de gauche », l’aveuglement à la misogynie et la fascination pour le viol semblent rassembler la cinéphilie distinguée de ce pays. Raison de plus pour aller lire le tout nouveau et très précieux site Le Genre et l’Ecran, et notamment l’analyse qu’ll propose de l’odieux film de Verhoeven. « La (...)

  • « La voix du chasseur est toujours la plus forte »

    Point de vue d’un Comorien sur le roman de Nathacha Appanah, Tropique de la violence

    par Mohamed Nabhane 1er janvier 2017

    Le point de vue qui va suivre, loin de remettre en cause la légitimité d’une auteure parlant d’un pays où elle n’a pas vu le jour, voudrait être celui du lion : Tant que les lions n’auront pas leurs historiens, les histoires de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur . En effet, aucune critique, à notre connaissance, hormis l’article de Fouad Ahamada Tadjiri, « Mayotte en storytelling » paru sur le site du Muzdalifahouse, ne s’est penchée sur le sort – problématique – réservé aux Comoriens (...)

  • Violence parentale

    Réflexions sur la domination adulte

    par Yves Bonnardel 25 décembre 2016

    Les châtiments corporels, et plus largement « tout traitement cruel, dégradant ou humiliant », envers les enfants sont désormais interdits. Interdits mais pas punis. Pour comprendre les résistances inouïes qu’a rencontrées et que rencontre encore cette mesure de protection pourtant élémentaire, nous recommandons le livre d’Yves Bonnardel, qui met en évidence, à propos des enfants, l’existence d’une domination spécifique. La domination adulte opprime profondément les jeunes. Les "enfants" sont aujourd’hui (...)

  • Massacres à Alep

    Lettre à un « camarade » qui s’obstine à justifier l’injustifiable

    par Julien Salingue 21 décembre 2016

    « Camarade », Cela fait plusieurs semaines que je me dis que je vais t’écrire, et ce sont les événements tragiques d’Alep et ta réaction à ces événements, ou parfois ta non-réaction, qui ont fini par me persuader que l’heure était venue de m’adresser à toi. Pas nécessairement dans le but de te convaincre, car je crois que malheureusement il est déjà trop tard. Mais au moins, comme ça, les choses seront dites et tu ne pourras pas dire que tu ne savais pas. Au nom de l’anti-impérialisme ? La ville d’Alep est (...)

  • Végan/végétarien : « un truc de bobo » ?

    Contre-argumentaire en 6 points

    par Sylvie Tissot 18 décembre 2016

    Un jour lors d’une discussion avec des amis-militants (des hommes), alors que nous parlions du féminisme, un de ces amis m’a dit : mais le féminisme c’est une lutte de bourgeoises. Un moment fondateur dans mon histoire compliquée avec l’extrême-gauche. Sous une forme plus en phase avec le langage actuel, on entend aujourd’hui un argument assez proche – l’argument de la classe sociale – pour disqualifier le refus de manger des animaux : ce serait « un truc de bobo ». 1) Derrière cet argument il y a (...)

  • D comme Delphy

    Un DVD avec "Je ne suis pas féministe, mais..." et "L’Abécédaire de Christine Delphy"

    par Sylvie Tissot 10 décembre 2016

    En guise d’introduction au visionnage des deux films réalisés par Florence Tissot et Sylvie Tissot, nous publions ce texte présent dans le coffret DVD. Et recommandons vivement ce coffret pour égayer vos fêtes de fin d’année... Je ne suis pas féministe, mais... from Les mots sont importants on Vimeo. J’ai rencontré Christine Delphy en 2003. Curieusement ce nom m’était peu familier. Curieusement ou pas curieusement. Car j’étais à l’époque déjà féministe et sociologue, mais j’avais fait mes études sans (...)

  • Privés de langue

    Histoire de la répression sociale et politique de la langue des Sourds

    par Mathilde Blézat 8 décembre 2016

    Depuis la fin du XIXe siècle, les personnes Sourdes ont été successivement privées du droit puis de la possibilité d’apprendre (dans) leur langue, la langue des signes. Entravées, elles n’ont cessé de lutter pour s’exprimer et la faire vivre. Cet article revient sur cet épisode peu connu des violences intégrationnistes dont est capable la République française, et les luttes qu’elles ont suscitées. « VIVA LA PAROLA ! » Une mise à mort qui tient dans un cri, lancé en septembre 1880 par un chapelet (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...