Accueil > Études de cas > Racismes

Racismes

Dernier ajout : 22 juillet 2018.

Tous les articles de cette rubrique

  • La preuve par la Djellaba

    À propos d’un fait divers

    par Laurent Lévy 17 mai 2006

    La radio s’est fait, le 15 mai 2006, l’écho d’un fait divers : au Maroc, un touriste français est victime d’un meurtre. Il est arrêté. Mais un différend s’installe sur les motivations, donc sur le caractère, du crime. L’accusation, nous dit-on, a conclu à l’acte d’un déséquilibré. La famille de la victime, par la voix de son avocat français, conclut au geste d’un islamiste fanatique, voulant s’en prendre à un touriste non-musulman. Elle en veut pour « preuve » (sic) le profil du meurtrier : un jeune homme (...)

  • Liberté d’expression ou haine raciale ?

    À propos de « l’affaire des caricatures de Mahomet »

    Le texte qui suit est consacré à l’affaire dite « des caricatures du Prophète », que l’on pourrait aussi appeler « l’affaires des dessins islamophobes ». Il peut être résumé par son - long - titre original : Lorsque la liberté d’expression sert d’alibi à la haine raciale, elle se réduit elle-même en cendre !
    La célèbre réplique de Brecht sur la fécondité intacte de la bête immonde qui engendra le nazisme a été, à juste titre, souvent évoquée dès l’origine de l’affaire des caricatures. Certes, si les comparaisons (...)

  • Le corps d’exception et ses métamorphoses (Première partie)

    Réflexions sur la discrimination raciste

    par Pierre Tevanian 14 septembre 2005

    Les réflexions qui suivent sont issues d’un travail engagé, depuis 2001, dans le cadre du séminaire de Sidi Mohammed Barkat, " Les fondements de la violence politique " , autour de la situation singulière de l’immigré et du " jeune " issus de la colonisation, situation que j’ai nommée " corps d’exception ". Ce concept, emprunté à Sidi Mohammed Barkat, provient d’une analyse de la situation du colonisé algérien, et de la manière dont des discours et des dispositifs juridiques d’exception ont construit et (...)

  • Le corps d’exception et ses métamorphoses (Deuxième partie)

    Réflexions sur la discrimination raciste

    par Pierre Tevanian 14 septembre 2005

    Après avoir distingué les trois principaux modes d’existence d’un " corps d’exception " (corps invisible, corps infirme, et corps furieux), correspondant à diversesmodalités du racisme ( le mépris, le paternalisme, la phobie), il reste à comprendre comment, dans la représentation sociale, un corps d’exception passe d’un mode d’existence à un autre : comment un corps invisible devient visible, et comment un corps infirme devient un corps furieux.
    Première partie
    Tout d’abord, il convient de préciser (...)

  • Le député-maire, l’imam, et la République

    Remarques sur les propos d’un élu "nettoyeur"

    par Laurent Lévy 6 juillet 2005

    Je n’ai nulle intention de porter un jugement sur le jugement par lequel le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé Abdelkader Bouziane, imam à Vénissieux. J’ignore les textes précis sur le fondement desquels il était poursuivi, comme j’ignore la motivation précise de ce jugement. Je ne connais pas même avec précision les propos qui lui étaient reprochés dans l’ordonnance de renvoi. Or, l’expérience m’a appris à demeurer circonspect sur les décisions de justice rendues dans des dossiers dont je n’ai pas (...)

  • De l’ « athéologie » à l’islamophobie

    À propos d’une prestation télévisuelle de Michel Onfray

    29 juin 2005

    Un soir de juin 2005, sur le plateau d’une émission télévisée à visée culturelle, le philosophe Michel Onfray, auteur d’ouvrages à succès se réclamant du matérialisme, de l’hédonisme et de la tradition libertaire, présentait son dernier ouvrage : Traité d’athéologie. Ce livre, qui rencontre paraît-il un grand succès commercial, se veut un plaidoyer pour les joies de l’athéisme, mais l’essentiel de son propos est une charge pamphlétaire contre « la religion » - et plus précisément contre « les trois grands (...)

  • Le texte qui suit a été exposé au Congrès Marx le 2 octobre 2004. L’auteure précise que ce texte n’est pas la version définitive, à paraître prochainement dans Actuel Marx
    Ce que je vais dire est une tentative sociologique de montrer, dans l’analyse d’un cas particulier, la dynamique qui se crée entre la violence d’en haut et la puissance d’en bas. Je me propose d’analyser l’oppression des populations maghrébines, puis de leurs enfants selon trois axes :
    1) le premier est la façon dont la construction (...)

  • Dans une lettre périodique qu’ils éditent sur internet, intitulée Respublica, les militants de la "Gauche républicaine" se laissent aller à d’inquiétantes dérives. Ainsi, dans la livraison de septembre 2003, on peut lire ceci :
    " Témoignages bouleversants sur l’oppression des femmes en milieu musulman
    La marche des femmes des quartiers contre les ghettos et pour l’égalité, "Ni putes ni soumises", a été un succès autant médiatique que populaire (...) Le site macite.net propose des témoignages (...)

  • Morceaux d’anthologie

    Le discours de la droite parlementaire sur l’immigration

    par Danièle Lochak 15 juillet 2003

    En janvier 1997, Le projet de loi Debré est ressorti du Parlement plus musclé encore qu’il n’y était entré. Mais en dehors des amendements adoptés, il y a aussi la masse des amendements proposés qui, s’ils ont été rejetés, n’en méritent pas moins d’être tirés de l’obscurité des colonnes du Journal Officiel où ils resteront consignés pour l’éternité. Au-delà du sottisier qu’ils permettent de constituer (sur le mode du "mieux vaut en rire, de peur d’avoir à en pleurer"), ils sont en effet révélateurs des fantasmes (...)

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100