Derniers articles

Les obsessions de Franz-Olivier Giesbert

Portrait d’un « phare dans la brume médiatique »
par Sebastien Fontenelle
17 mai 2018

Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les (...)

Lire la suite de Les obsessions de Franz-Olivier Giesbert
  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Deuxième partie)

    par Yeun l-y 15 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Pour une éducation populaire féministe

    Entretien avec les auteures de l’ouvrage Education populaire et féminisme (Première partie)

    par Yeun l-y 14 mai 2017

    Enthousiasmé par l’ouvrage Education populaire et féminisme, et avec l’envie de faire connaître ce travail, je suis allé fin 2016 rencontrer 5 des 11 auteures : Alexia M., Annaïg Mesnil, Emilie Viard, Katia Storaï et Tiffanie D. . Attablé près d’une cheminée chez l’une d’entre elles, je leur ai indiqué les directions auxquelles j’avais pensé pour notre rencontre – les agressions sexuelles, l’antiféminisme de « gauche », leur approche de l’éducation populaire politique, etc. – et cela s’est très rapidement (...)

  • Une justice qui leur ressemble

    Chronique du procès du policier Saboundjian

    par Fatima Zahra 9 mai 2017

    En mars 2017, le policier Saboundjian comparaissait devant la cour d’assise de Paris pour la mort d’Amine Bentounsi qu’il a tué d’une balle dans le dos. Le procès dont le déroulé nous avait laissé plein d’espoir s’est conclu par un verdict pour le moins sidérant. 21 avril 2012. Dans une rue de Noisy-le-Sec. Amine Bentounsi court. Il court pour échapper à la police, pour échapper à l’enfer carcéral où il a passé tant d’années de sa courte vie. Quand il trébuche, il se redresse et reprend sa course folle. À (...)

  • Le racisme comme système

    Rencontre le 5 mai autour du livre La mécanique raciste

    par Pierre Tevanian 2 mai 2017

    Une rencontre publique aura lieu ce vendredi 5 mai de 19h à 21h à la Librairie Petite Egypte à Paris avec Pierre Tevanian pour la parution de son livre La mécanique raciste. Tout le monde ou presque se dit antiraciste, pourtant les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La mécanique raciste met à nu, chiffres à l’appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de (...)

  • « je sais identifier un fasciste »

    Brighelli au Front : retour sur un ralliement

    par Renaud Cornand 30 avril 2017

    C’est officiel : Jean Paul Brighelli vient d’appeler à voter pour Marine Le Pen. L’occasion pour nous de republier ce court texte de Renaud Cornand, rédigé au lendemain Estivales du Front National les 17 et 18 septembre 2016 à Fréjus. Jean-Paul Brighelli y avait été invité pour parler éducation – aboutissement logique du parcours d’un individu dont de longue date les écrits, une fois gratté le vernis prétentieux du style littéraire, ne sont que racisme, sexisme et réaction. Les lignes qui suivent proposent (...)

  • « Avec moi (le 7 mai) »

    Réponses d’un castor à dix objections à propos du « vote barrage » 

    par Pierre Tevanian 29 avril 2017

    Les lignes qui suivent viennent d’un étonnement, d’un malaise et d’une inquiétude : alors qu’au soir du 21 avril 2002, avec un Le Pen pourtant bien plus bas, toute la gauche appelait immédiatement à un « vote barrage », des Verts à la LCR en passant par le PS, le PRG et le PCF (à l’exception donc de Lutte ouvrière), voici qu’aujourd’hui, avec un FN annoncé à 40% à quinze jours du second tour, le NPA et la France Insoumise rallient la grille d’analyse et le positionnement de Lutte ouvrière, en refusant (...)

  • Voter Macron ? Oui, hélas…

    Contre l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen

    par Akram Belkaïd 28 avril 2017

    Should I vote or Should I not ? Au soir du 21 avril 2002, à la grande colère de quelques camarades, j’avais jugé qu’il fallait s’abstenir de voter au second tour de l’élection présidentielle française qui allait opposer, deux semaines plus tard, Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen. Pour moi, il ne faisait nul doute que le président l’emporterait sans avoir à bénéficier des voix de gauche. « Tu ne te rends pas compte, c’est l’honneur de la France qui est en jeu ! » s’était alors emportée une amie. Ma réponse (...)

  • La lepénisation des esprits

    Retour sur une histoire qui ne finit jamais

    par Pierre Tevanian, Sylvie Tissot 24 avril 2017

    Le texte qui suit revient sur trente ans de dérive politique, médiatique, culturelle, qui ont abouti, ce dimanche 23 avril 2017, à une nouvelle percée du Front national, aujourd’hui plus près que jamais du pouvoir présidentiel et de l’hégémonie idéologique, et d’ores-et-déjà pleinement normalisé. Il revient également sur la notion de lepénisation qui, pour analyser la vie politique française, n’a hélas pas fini de servir. La présence de Jean-Marie Le Pen au second tour à l’élection présidentielle en 2002, (...)

  • La souffrance du lepéniste

    retour sur un increvable lieu commun

    par Pierre Tevanian 24 avril 2017

    Publié en avril 2012 après le triomphe de Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle, ce texte demeure – hélas – d’actualité aujourd’hui, alors que le même parti raciste poursuit son ascension, et que la complaisance et le déni sont toujours plus de mise face à ses électeurs, disculpés par 100% des commentateurs et des responsables socialistes ou républicains d’un racisme qu’ils sont pourtant 82% à revendiquer ... C’est entendu : l’électeur lepéniste souffre. De Rachida Dati à Ségolène Royal, (...)

  • Les plus silencieuses

    Un souvenir important

    par Pınar Selek 24 avril 2017

    Nous sommes dans un collège d’Istanbul, peu après le coup d’Etat de 1980. On y chante, comme on le fera dans toutes les écoles jusqu’aux années 2000, tous les lundis matins et tous les vendredis après-midis, cet hymne nationaliste : « Heureux celui qui se dit turc ! » – et la formule est même inscrite au fronton de l’établissement. Fille d’un dissident emprisonné, Pınar Selek est en classe avec des dizaines d’adolescentes « obsédées par les marques », quelques filles d’intellectuels de gauche, deux Juives (...)

... | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | ...