Derniers articles

Les malédictions de Brice Couturier

De l’Internationale au « libéral-patriotisme »
par Olivier Cyran
9 septembre 2018

Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les (...)

Lire la suite de Les malédictions de Brice Couturier
  • La pensée politique de Tariq Ramadan (Première partie)

    Ramadan critiqué sur ce qu’il dit vraiment

    par Sadri Khiari 30 mai 2004

    Depuis quelques mois, la figure de Tariq Ramadan est devenue, dans le monde des idées, celle de l’ennemi public numéro 1. Le nom de Tariq Ramadan a par exemple servi à disqualifier toute velléité d’opposition à la loi interdisant le foulard à l’école : quiconque osait s’opposer à cette loi se voyait accusé de connivence avec Tariq Ramadan (le collectif Les mots sont importants n’a d’ailleurs pas échappé à cette accusation). Nous estimons que ce type d’anathèmes est triplement fautif : d’une part on (...)

  • Bonnes conduites ? (Deuxième partie)

    Petite histoire du politiquement correct

    par Philippe Mangeot 28 mai 2004

    Dans la première partie de cette enquête, on abordait trois des fronts les plus importants de la " bataille du politiquement correct " - l’enseignement, la " discrimination positive " et le lexique. On voudrait poser ici la question plus épineuse des représentations. Et récuser une fois pour toutes la fausse alternative entre correction et incorrection politique Première partie Un mot pour un autre, " dites/ne dites pas " : c’est le jeu d’enfant auquel on veut réduire, sous l’appellation commune (...)

  • Bonnes conduites ? (Première partie)

    Petite histoire du politiquement correct

    par Philippe Mangeot 27 mai 2004

    Le " politiquement correct " n’a jamais eu très bonne presse. Dans la gauche française, il a été immédiatement considéré comme une dérive conservatrice des mouvements minoritaires, un nouveau symptôme du puritanisme américain. Aux Etats-Unis, la " political correctness " est avant tout l’objet d’une offensive des conservateurs et de l’extrême droite contre le pouvoir supposé des minorités. C’est ce malentendu qu’on voudrait questionner ici, pour saisir les enjeux réels d’une polémique qui a, entre autres, (...)

  • "Les hommes et les femmes d’Alstom"

    Comment un ministre des Finances parle du monde du travail

    par Pierre Marcelle 27 mai 2004

    C’est en qualité de ministre de l’Économie et des Finances que Nicolas Sarkozy a employé cette formule lourde de sens, que commente Pierre Marcelle : "les hommes et les femmes d’Alsthom"... Donc, le ministre d’Etat et de Bercy annonça son projet d’aller bientôt annoncer chez Alstom l’accord de "sauvetage" d’Alstom qu’il venait d’arracher à la Commission européenne (voir Libération d’hier). C’est au mitan de la nuit de mardi que des ondes radio nous retransmirent, de Londres, le propos de Nicolas Sarkozy. (...)

  • communautés et communautarisme (Deuxième partie)

    La rhétorique anti-communautariste à l’épreuve des communautés homosexuelles

    par Philippe Mangeot 26 mai 2004

    Du lobby On fera grâce aux anti-communautaristes républicains de ne pas mettre sur le même plan leur critique du lobbying gai et lesbien et le fantasme du lobby homosexuel formulé par l’extrême droite. Celle-ci ne connaît que les arrangements au saut du lit, les réseaux occultes et les reconnaissances secrètes - passons. Ceux-là situent le problème sur le plan du fonctionnement démocratique : les mobilisations minoritaires perturberaient le jeu politique en privilégiant les pratiques de lobbying au (...)

  • Communautés et communautarisme (Première partie)

    La rhétorique anti-communautariste à l’épreuve des communautés homosexuelles

    par Philippe Mangeot 26 mai 2004

    Il en va du communautarisme comme du politiquement correct : personne ne s’en réclame pour son compte. L’auteur de cet article le sait bien : il s’est souvent vu taxé de communautarisme parce qu’il constate l’existence d’une communauté de pratiques fondée sur des lieux de rencontre et des expériences partagées, soutient l’idée que le lien communautaire est le mieux à même d’opposer des contre-feux à des situations dramatiques comme la crise de sida, et croit dans la nécessité démocratique des luttes (...)

  • De la laïcité égalitaire à la laïcité sécuritaire (deuxième partie)

    Le milieu scolaire à l’épreuve du foulard islamique

    par Pierre Tevanian 15 mai 2004

    Pour comprendre comment une loi injustifiable, excluant des adolescentes de l’école publique, a pu être acceptée par une très grande majorité des ensignants, la première partie de ce texte se penchait sur le travail militant mené dans les établissements scolaires par une "minorité agissante", et au racisme latent d’une partie non négligeable du corps enseignant. Cette seconde partie aborde d’autres facteurs : la montée des réflexes sécuritaires dans le corps enseignant, la perte de confiance dans (...)

  • De la laïcité égalitaire à la laïcité sécuritaire (première partie)

    Le milieu scolaire à l’épreuve du foulard islamique

    par Pierre Tevanian 15 mai 2004

    Ce texte, écrit à partir d’une expérience d’enseignant dans un lycée de Drancy (Seine Saint Denis) se veut une synthèse de ce que les huit mois de "débat" sur le voile ont "dévoilé" du milieu enseignant, mais aussi des élèves et de l’état de la relation pédagogique dans les écoles des quartiers populaires. La première partie commence par expliquer en quoi la loi interdisant le "signes religieux ostensibles" est une loi injustifiable tant d’un point de vue pédagogique laïque que d’un point de vue féministe (...)

  • La mixité contre le choix

    À propos des ambiguïtés de la politique publique de lutte contre les ghettos

    L’usage du mot " ghetto " et la référence inquiète aux Etats-Unis sont deux des principaux poncifs du discours sécuritaire, et plus largement de presque tous les discours consacrés aux " banlieues ". La concentration de "populations à problèmes " (c’est-à-dire de pauvres et d’immigrés) dans des territoires nommés " quartiers sensibles " est en effet présentée comme la source de tous les maux. Et à ce diagnostic est souvent opposée une solution-miracle : la "mixité sociale". Le texte qui suit propose (...)

  • Le corps des femmes n’est pas un champ de bataille

    Un point de vue féministe sur la loi "anti-voile"

    par Caroline Damiens 30 avril 2004

    Au-delà - ou en deçà - du débat sur la laïcité, de l’idéologie, des systèmes de valeurs apposés aux civilisations, ce texte voudrait aujourd’hui s’intéresser aux victimes et aux " initiatrices " bien malgré elles de cette loi qui se trouvent être des femmes. Il se veut une vision purement féministe de la question. Ce fichu foulard, il y a quelques mois, je m’en " fichais ". Mais le consensus qui traverse l’ensemble de la classe politique de Lutte Ouvrière au Front National sur ce sujet, l’hystérie de (...)

... | 1440 | 1450 | 1460 | 1470 | 1480 | 1490 | 1500 | 1510 | 1520 | ...