Accueil > Des mots importants

Des mots importants

Dernier ajout : 8 novembre.

Des mots importants proposera un Dictionnaire critique du discours politique : il s’agira, mot par mot, d’analyser les usages (et mésusages) politiques des mots récurrents dans le discours politique, dans les médias ou ailleurs.

Tous les articles de cette rubrique

  • « Symbolique »

    Réflexion d’un Français en sursis

    par Houssam El Assimi 8 mai 2020

    Pour fêter, le mieux possible, en attendant des jours meilleurs, les 20 ans du site « Les mots sont importants », nous avons choisi d’accompagner la sortie de l’anthologie Mots et maux d’une décennie, paru mi mars aux éditions Cambourakis, d’une anthologie virtuelle, en ligne, à raison d’un texte chaque jour, un par année. En 2017, nous publions ce texte de Houssam El Assimi dénonçant l’odieux projet de loi de déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français coupables d’actes terroristes. (...)

  • Continuité virale

    Réflexion sur le maître-mot du nouvel obscurantisme macronien

    par Pierre Tevanian 29 avril 2020

    Le texte qui suit a été publié initialement il y a cinq semaines, le 21 mars 2020, mais depuis rien n’a changé sur le fond, hélas. Le président qui déclamait, torse bombé, que face à l’accélération de la crise sanitaire du Covid 19, « un principe nous guide » et « doit continuer de le faire : c’est la confiance dans la science, c’est d’écouter celles et ceux qui savent » piétine aujourd’hui l’avis du Conseil National Scientifique préconisant de repousser l’ensemble des rentrées scolaires en septembre. La (...)

  • « Vous voulez y aller, on ira »

    Réflexions sur la place des femmes et l’image des hommes dans Premier de cordée de Frison-Roche

    par Anaïs Cretin 27 avril 2020

    De qui ? Des quoi ? Oh, mais à l’époque (on est en 1941) c’était comme ça, hein ! Oui, peut-être que c’était comme ça, et ça n’empêche pas que oui, c’était sexiste ! Autrement dit, il n’y a pas besoin de replacer un texte dans un contexte pour dire qu’il est sexiste. Et je crois qu’il n’y a aucune raison d’être plus tolérante avec les manifestations du sexisme d’autrefois qu’avec les manifestations du sexisme d’aujourd’hui. Ça ne veut pas dire qu’on n’a pas le droit d’apprécier des productions sexistes : le monde (...)

  • Pour fêter, le mieux possible, en attendant des jours meilleurs, les 20 ans du site « Les mots sont importants », nous avons choisi d’accompagner la sortie de l’anthologie Mots et maux d’une décennie, paru mi mars aux éditions Cambourakis, d’une anthologie virtuelle, en ligne, à raison d’un texte chaque jour, un par année. Le texte que nous avons retenu pour l’année 2004 porte sur ce qu’on a appelé l’affaire Veinstein – une controverse qui a eu lieu à la fin de l’année 1998 à propos de la nomination, au (...)

  • Le viol ne suffit pas

    À propos d’un procès et de tous ceux qui n’auront jamais lieu

    par Sol Brun 20 avril 2020

    Beaucoup de choses ont changé depuis les « premières lois » évoquées par Brownmiller, qui publiait en 1975 l’un des premiers ouvrages analysant le viol comme un acte politique. Mais beaucoup d’autres n’ont que très peu évolué, en particulier cette fondamentale déconnexion entre le viol comme crime odieux, qui indigne unanimement et qui est puni sévèrement[[En France, la peine encourue pour viol est de quinze ans de réclusion criminelle. C’est aussi le cas, par exemple de la torture ou des actes de (...)

  • Au nom de l’ordre public

    La commission d’expulsion des étrangers

    par Bernard Aubrée 11 avril 2020

    Nous devions fêter le 20 mars 2020 les 20 ans du site « Les mots sont importants », avec la présentation en librairie du recueil Mots et maux d’une décennie paru aux éditions Cambourakis. Confinés, et solidaires avec ceux et celles qui ne peuvent pas l’être, en colère contre ceux qui se sont attelés consciemment et systématiquement à détruire le système public hospitalier ces dernières années, nous avons décidé de célébrer autrement cet anniversaire, en proposant à partir de ce 20 mars une anthologie (...)

  • La laïcité en péril

    Éxégèse d’un lapsus préfectoral

    par Pierre Tevanian 9 avril 2020

    Nous devions fêter le 20 mars 2020 les 20 ans du site « Les mots sont importants », avec la présentation en librairie du recueil Mots et maux d’une décennie paru aux éditions Cambourakis. Confinés, et solidaires avec ceux et celles qui ne peuvent pas l’être, en colère contre ceux qui se sont attelés consciemment et systématiquement à détruire le système public hospitalier ces dernières années, nous avons décidé de célébrer autrement cet anniversaire, en proposant à partir de ce 20 mars une anthologie (...)

  • Critiquer n’est pas censurer

    Réflexions sur les usages réactionnaires du « combat contre la censure »

    par Sylvie Tissot 6 mars 2020

    « Censure », « lynchage », « maccarthysme » : il semblerait que certains (Pascal Bruckner, Lambert Wilson et bien d’autres) n’ont peur ni des mots ni du ridicule ni de l’indécence quand il s’agit de disqualifier les actrices victimes de violences sexuelles et les militantes féministes qui les soutiennent – accusées de diriger une odieuse campagne de persécution lorsqu’elles contestent la célébration de Roman Polanski par les Césars, cette vénérable (quoi que bien mal en point) institution. Parce que tout (...)

  • Pourquoi être en grève dans l’ESR (Enseignement supérieur et recherche) ?

    Aux enseignant.e.s et enseignant.e.schercheur. e.s, titulaires et non-titulaires.

    par Lune Riboni 27 février 2020

    Faire grève c’est cesser de travailler. Cesser de travailler c’est d’abord cesser d’enseigner et cesser les tâches administratives. Et il faut faire grève collectivement, au niveau des UFR et départements. C’est ce que plaide Lune Riboni, maîtresse de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8, en accompagnant son geste d’une réflexion particulièrement utile. Parce que tout-e enseignant-e s’interroge sur les conséquences de la grève, mais se voit aussi (...)

  • Powell a la langue fourchue

    Le « courage » selon George Bush et Colin Powell

    par Terry Jones 22 janvier 2020

    Dans cette chronique, publiée le 23 février 2003 dans le Guardian et reprise ensuite dans l’excellent recueil Ma guerre contre la « guerre au terrorisme », Terry Jones démontait la novlangue élaborée par les dirigeants américains pour justifier les bombardements, l’invasion et l’occupation de l’Irak – et il s’interrogeait notamment sur l’étonnant usage que cette rhétorique faisait des mots courage, guerre et communauté internationale. En hommage à Terry Jones qui vient de nous quitter, nous republions (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 390