Accueil du site > Études de cas

Études de cas

Dernier ajout : 24 juillet.

Tous les articles de cette rubrique

  • Mauvaise foi

    Quand Philippe Darriulat réécrit l’histoire

    par Laurent Lévy 18 octobre 2003

    Etrange prise de position que celle que Philippe Darriulat exprime (Le Monde du 15 octobre) par un "nous" dont on ignore s’il est de majesté ou censé exprimer l’opinion générale des enseignants du lycée Henri-Wallon à Aubervilliers. Plusieurs contrevérités, insinuations calomnieuses ou incohérences signalent, quoi qu’il en soit, la malhonnêteté du propos. M. Darriulat évoque, insinuant sans le dire qu’il serait celui de mes filles, le "voile noir recouvrant" - suggérant au passage qu’il appartiendrait à (...)

  • L’intolérance a gagné

    À propos de l’exclusion d’Alma et Lila, pour cause de port d’un foulard

    par Laurent Lévy 12 octobre 2003

    Le Collectif Les mots sont importants s’associe à Laurent Lévy dans sa condamnation de la mesure d’exclusion définitive prononcée contre ses filles. Il rappelle que, dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres, c’est une violence sur les mots et sur leur sens qui a rendu possible la violence exercée par des professeurs et des personnels de direction contre les deux jeunes filles : en particulier une violence sur le sens du mot laïcité, du mot droit, du mot féminisme du mot prosélytisme et du mot (...)

  • Un étrange communiqué

    À propos de la campagne pour l’exclusion de Alma et Lila Lévy, élèves du lycée Henri Wallon d’Aubervilliers

    par Laurent Lévy 10 octobre 2003

    Laurent Lévy est le père d’Alma et Lila, menacées d’exclusion pour port de foulard islamique. Il commente un communiqué émanant de deux professeurs du lycée Henri-Wallon qui circule sur certaines listes de diffusion électronique. J’ignore tout de l’authenticité de ce communiqué, mais il semble devoir s’agir d’un faux : car seule une mauvaise foi extrême, et un rapport à la vérité indigne d’enseignants pourrait conduire à écrire de pareils mensonges. Ce qui suit constitue un commentaire des passages les plus (...)

  • Mise au point

    Communiqué du Collectif Les mots sont importants, à propos de la publication d’un de ses textes sur le site de l’UOIF, et de l’utilisation qui en a été faite dans les débats publics sur l’exclusion des élèves voilées

    Nous avons découvert récemment que le site de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) avait repris, sur son site, un article signé par le collectif Les mots sont importants intitulé "Un féminisme à visage inhumain". Depuis, nous avons, à deux reprises, adressé un message à destination des animateurs du site UOIF. Nous leur avons signalé que cette publication s’était faite sans que nous soyons consultés, et nous avons demandé que notre texte soit retiré. Dans notre second message, nous (...)

  • Dans un livre d’entretiens avec Jacques Derrida publié il y a deux ans, Elisabeth Roudinesco tentait d’expliquer pourquoi elle avait cessé de soutenir la cause des sans-papiers une fois ses amis du Parti Socialiste arrivés au pouvoir. L’argument avancé par cette dame était le suivant : la cause des sans-papiers est instrumentalisée par "l’ultra-gauche", et des propos outranciers sont tenus par certains soutiens des sans-papiers ; on ne saurait cautionner pareille chose. Jusque là, rien de bien (...)

  • Dans une lettre périodique qu’ils éditent sur internet, intitulée Respublica, les militants de la "Gauche républicaine" se laissent aller à d’inquiétantes dérives. Ainsi, dans la livraison de septembre 2003, on peut lire ceci : " Témoignages bouleversants sur l’oppression des femmes en milieu musulman La marche des femmes des quartiers contre les ghettos et pour l’égalité, "Ni putes ni soumises", a été un succès autant médiatique que populaire (...) Le site macite.net propose des témoignages (...)

  • Morceaux d’anthologie

    Le discours de la droite parlementaire sur l’immigration

    par Danièle Lochak 15 juillet 2003

    En janvier 1997, Le projet de loi Debré est ressorti du Parlement plus musclé encore qu’il n’y était entré. Mais en dehors des amendements adoptés, il y a aussi la masse des amendements proposés qui, s’ils ont été rejetés, n’en méritent pas moins d’être tirés de l’obscurité des colonnes du Journal Officiel où ils resteront consignés pour l’éternité. Au-delà du sottisier qu’ils permettent de constituer (sur le mode du "mieux vaut en rire, de peur d’avoir à en pleurer"), ils sont en effet révélateurs des fantasmes (...)

  • Une gestion néo-coloniale de la contestation politique

    À propos de propos diffamatoires tenus par diverses autorités à propos de citoyens de Dammarie les Lys

    Quelques remarques à propos de la mort de Mohammed Berrichi, et du mépris manifesté à cette occasion par les autorités judiciaires, politiques et policières (juin 2002). Les déclarations des autorités judiciaires, préfectorales et municipales, suite à la mort de Mohamed Berrichi et aux manifestations politiques qu’elle a provoquées à Dammarie-les-Lys en juin et juillet 2002, appellent quelques commentaires . Le procureur de la République affirme que la mort de Mohamed est "accidentelle pour cause de (...)

  • Article envoyé au Monde, mais non publié, par des militants d’Act Up et du MIB en juin 2002 Dans un portrait publié dans le Monde du 13 juin 2002, Malek Boutih a donné une vision très personnelle de la banlieue, du racisme et des jeunes qui nous a terriblement choqués. Nous tenons ici à répondre au président de Sos Racisme, association dont l’objet est de combattre le racisme et les préjugés, et non les entretenir. Pourtant, à lire ces propos, on croirait reconnaître les discours les plus sécuritaires, (...)

  • Topiques du discours gouvernemental

    Quand Sami Naïr fait l’éloge des "lois Chevènement"

    par Pierre Tevanian 15 juillet 2003

    Aux noms d’oiseaux que nous donne Sami Naïr ("belles âmes", "intelligentsia de gauche ou réputée telle"), il serait facile d’opposer d’autres noms d’oiseaux. Mais on se contentera ici de corriger les erreurs manifestes contenues dans la réponse qu’il nous a adressée . L’intelligence du conseiller du ministre a été de répondre en quinze pages à un texte de six pages, et dans ces quinze pages de répondre en sept pages à une parenthèse de quelques lignes. L’essentiel de notre lettre ouverte portait en effet (...)

... | 630 | 640 | 650 | 660 | 670 | 680 | 690 | 700 | 710 | 720