Accueil du site > Des mots importants

Des mots importants

Dernier ajout : 30 avril.

Des mots importants proposera un Dictionnaire critique du discours politique : il s’agira, mot par mot, d’analyser les usages (et mésusages) politiques des mots récurrents dans le discours politique, dans les médias ou ailleurs.

Tous les articles de cette rubrique

  • Etat d’urgence et répression des militants

    Genèse des états d’exception

    par Vanessa Codaccioni 7 décembre 2015

    L’état d’exception, dont l’exemple-type est l’état d’urgence, est une modalité d’exercice du pouvoir qui permet de contrôler une population, un territoire, des idées. Décrété au nom de la sécurité de la communauté nationale, ce dernier autorise de nombreuses mesures liberticides, répressives, et dérogatoires aux normes et aux règles qui régissent un État de droit. Il en va ainsi de la liberté de circulation, du droit au respect de la vie privée, de ceux de se réunir, de manifester ou de s’associer, mais aussi (...)

  • Vous avez dit « race sociale » ?

    Lettre ouverte à mes camarades anarchistes.

    par Geoffrey 30 novembre 2015

    Samedi 7 novembre 2015 à Lyon avait lieu, à la librairie libertaire « La Gryffe », une conférence intitulée « Anarchisme et Islam ». Cet article ne traitera pas du contenu de la conférence mais plutôt du débat qui en a découlé. Au cours de ce dernier une personne que je considère comme une camarade de lutte, musulmane et voilée, en est venu à parler du terme de « race sociale ». Grosse erreur ! S’en est suivie plus d’une demi-heure d’attaques envers cette camarade au cours de laquelle elle fut traitée de « (...)

  • On n’a pas besoin d’un autre héros

    Une Histoire d’exceptions

    par M. L. - Cases Rebelles 18 novembre 2015

    « Pourquoi Cases Rebelles ? Parce qu’il s’agit de relier dans la mesure des nos moyens toutes les cases (dans le sens de maison, kaz en créole) en lutte pour toutes nos libérations d’afro-descendantEs. » Cases Rebelles, qui se présente lui même comme un collectif politique de femmes et d’hommes noir-e-s, africain-e-s et caribéen-ne-s, et dont l’auto-présentation complète figure ici, existe depuis Janvier 2010. L’une de ses principales activités est la web-émission radiophonique mensuelle du même nom, mais (...)

  • La domination adulte

    Présentation d’un livre d’Yves Bonnardel

    par Christine Delphy 1er novembre 2015

    La domination adulte opprime profondément les jeunes. Les "enfants" sont aujourd’hui réputés particulièrement vulnérables et vivent sous l’emprise d’un statut de "mineur" qui, sous prétexte de protection, leur retire l’exercice des droits fondamentaux qui sont reconnus aux majeurs, aux "adultes". Ce statut de mineur entérine en fait de nombreuses sujétions et partant, de nombreuses violences. La famille est ainsi l’institution sociale la plus criminogène qui soit, mais l’école est aussi un lieu (...)

  • Soutien aux deux Saïd

    Retour, une fois de plus, sur le prétendu racisme antifrançais

    par Pierre Tevanian 19 octobre 2015

    Poursuivis à nouveau (en Appel, après une première relaxe le 20 mars 2015) par un groupe d’extrême droite nostalgique de l’Algérie française (l’AGRIF), le sociologue Saïd Bouamama et le rappeur Saïd, dit Saïdou, de la ZEP (Zone d’Expression Populaire), comparaîtront à nouveau le mercredi 21 octobre 2015, au Tribunal de Grande Instance de Paris (4 boulevard du Palais, Métro Cité), pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » – à l’encontre, oui : de la France (...)

  • L’insulte et l’injure

    Manifeste pour l’utilisation de l’expression "droits humains"

    Nous, Collectif « droits humains pour tout-e-s ! », militantes et militants humanistes et féministes, soutenu.es par plus de 60 associations et 40 personnalités de tous horizons, appelons les institutions de la République française à utiliser l’expression “droits humains” à la place de “droits de l’Homme”. Quelle importance que les pouvoirs publics utilisent une terminologie sexiste ? C’est vrai, les femmes constituent 26% des député.e.s et des sénateur.trice.s, 16% des maires, 10% des préfet.e.s, 8% des (...)

  • La prison, ou le non-droit au cœur du droit

    L’insécurité dont on ne parle pas (Sixième partie)

    par Pierre Tevanian 11 octobre 2015

    À l’heure où la grande presse s’indigne unanimement contre la « violence » exercée par des salariés menacés de licenciement contre un DRH d’Air France, il n’est pas inutile de revenir sur le sens même de ces trois mots qui ne « font l’agenda » que lorsqu’il s’agit de stigmatiser et réprimer des opprimés : violence, insécurité, ou encore délinquance... Cinquième partie Si les mots « zone de non-droit » ou « zone d’infra-droit » ont un sens, c’est par excellence lorsqu’on parle des prisons. En effet, la prison (...)

  • Des homicides nommés bavures

    L’insécurité dont on ne parle pas (Cinquième partie)

    par Pierre Tevanian 11 octobre 2015

    À l’heure où la grande presse s’indigne unanimement contre la « violence » exercée par des salariés menacés de licenciement contre un DRH d’Air France, il n’est pas inutile de revenir sur le sens même de ces trois mots qui ne « font l’agenda » que lorsqu’il s’agit de stigmatiser et réprimer des opprimés : violence, insécurité, ou encore délinquance... Partie précédente Les lignes qui suivent proposent un aperçu de la violence policière sous sa forme la plus radicale : l’homicide. Elles rappellent également (...)

  • Sans papiers, donc sans droit

    L’insécurité dont on ne parle pas (Quatrième partie)

    par Pierre Tevanian 10 octobre 2015

    À l’heure où la grande presse s’indigne unanimement contre la « violence » exercée par des salariés menacés de licenciement contre un DRH d’Air France, il n’est pas inutile de revenir sur le sens même de ces trois mots qui ne « font l’agenda » que lorsqu’il s’agit de stigmatiser et réprimer des opprimés : violence, insécurité, ou encore délinquance... Partie précédente Précaires parmi les précaires, les étrangers les plus exposés à la violence sont les sans-papiers. Devant ces travailleurs qui devraient être (...)

  • Une discrimination systémique

    L’insécurité dont on ne parle pas (Troisième partie)

    par Pierre Tevanian 9 octobre 2015

    À l’heure où la grande presse s’indigne unanimement contre la « violence » exercée par des salariés menacés de licenciement contre un DRH d’Air France, il n’est pas inutile de revenir sur le sens même de ces trois mots qui ne « font l’agenda » que lorsqu’il s’agit de stigmatiser et réprimer des opprimés : violence, insécurité, ou encore délinquance... Partie précédente :« L’entreprise : une zone de non-droit » S’il est souvent difficile, au cas par cas, de produire la preuve d’une discrimination raciste, il (...)

... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ...